Front de gauche : Guy Croupy veut "redonner la parole aux Nantais"

Front de gauche : Guy Croupy veut "redonner la parole aux Nantais"

DirectLCI
POLITIQUE – Le candidat du Front de gauche aux municipales a présenté son programme d’actions en vue des élections. Focus sur quelques propositions.

"Développer la mixité sociale dans les quartiers", "donner une place plus importante au contrôle populaire." Tels sont les axes du Front de gauche , qui a présenté ce mardi son programme d’action pour les municipales. Les propositions balaient tous les domaines : transparence des finances, culture, sport, petite enfance et périscolaire… Zoom sur cinq d'entre elles.

Redonner la parole aux Nantais. Le parti veut "rapprocher Nantes métropole et les habitants". Il propose notamment de donner davantage de pouvoir aux conseils de quartiers, qui "n’ont qu’un rôle informatif" : "Ils pourraient saisir le conseil municipal sur des sujets qu’ils estiment importants". Un référendum d’initiative populaire sera également instauré.

Des transports accessibles à tous. "La liberté de circuler est un droit fondamental", estime Guy Croupy. Il envisage la gratuité pour les jeunes et les bas revenus dès septembre, avant de l'étendre à toutes les catégories. En projet également, une meilleure desserte des quartiers, en créant une ligne circulaire autour de l’agglomération.

Aider le sport et la culture. Le Front de gauche dénonce "l’industrialisation" qui est faite de ces secteurs, "au nom de l’attractivité de la ville" : "Ils sont utilisés comme supports publicitaires, alors que ce sont des vecteurs de mixité sociale. Il faut développer les équipements." Guy Croupy envisage également de baisser les subventions accordées par la Ville aux grosses structures comme le Voyage à Nantes et les Machines, au profit des petits projets et événements populaires.

Un moratoire pour l’Ouest de l’île de Nantes. Dans le viseur du candidat, l’implantation du futur CHU sur l’île, qui entraînerait le transfert du Marché d’intérêt national et ferait du secteur "un vaste parc d’attractions". "La logique de la Ville est de développer les partenariats public privés, lucratifs, sans souci de préserver le tissu industriel : 1 200 emplois vont disparaître avec la fermeture du MIN. Il faut repenser ce dossier qui a été bâclé."

Développer les logements sociaux. Guy Croupy note "une baisse constante des PLAI, les logements sociaux pour les plus précaires". L’objectif serait de passer à "un tiers de logements véritablement sociaux", et bloquer l’augmentation des loyers. La municipalité aurait également un droit de réquisition des habitations inoccupées.

> Retrouver l'intégralité du programme du Front de gauche sur le site www.nantes-agauchetoute.fr

Lire et commenter