Les six chantiers de Gérard Collomb, nouveau premier flic de France

POLICE – Le Lyonnais Gérard Collomb vient d’être nommé, ce mercredi 17 mai, ministre de l’Intérieur au sein du gouvernement Philippe. Quels sont ses premiers dossiers qui attendent le "premier flic de France" sur son bureau ?

Matin, midi et soir. A Beauvau, Gérard Collomb sera sur le pont le jour mais aussi la nuit. Ce ministère très exigeant, au rythme harassant, impose une rigueur de premier ordre. Plusieurs dossiers attendent le premier flic de France sur son bureau.

  • 1Sortie de l’Etat d’urgence

    En vigueur jusqu’au 15 juillet, ce sera à la nouvelle équipe gouvernementale d’amorcer, ou pas, sa sortie. Si en coulisses, Emmanuel Macron est plutôt défavorable à un état d’urgence permanent, prendra-t-il le risque d’en sortir deux mois après son élection, alors que la menace terroriste est toujours aussi prégnante ? A son ministre de l’Intérieur de trouver les bons mots et de préparer en douceur la transition.

  • 2Police de proximité

    C’est une promesse d’Emmanuel Macron. Il veut réinstaurer une police de proximité. Mais la philosophie de cette nouvelle force doit encore être détaillée. Le président a promis 7.500 policiers et 2.500 gendarmes en plus sur le quinquennat. Gérard Collomb va devoir trouver les ressources et décider des coupes budgétaires pour tenir cette promesse.

  • 3Notre-Dame-des-Landes

    Le projet d’aéroport sera tranché dans les 6 mois, a promis le nouveau président. En fonction de la décision, la question opérationnelle de l’évacuation va se poser. Or, les gendarmes nous affirment depuis plusieurs mois que cette évacuation risque d’être très compliquée et promet des affrontements violents entre forces de l’ordre et zadistes.

  • 4Le volet social

    Les manifestations annoncées contre le programme, notamment économique, d’Emmanuel Macron seront particulièrement tendues. Selon nos informations, plusieurs notes du service central du renseignement territorial (SCRT) ont alerté depuis plusieurs semaines les huiles de la Place Beauvau. On y alerte de la possible montée en puissance des violences lors de manifestations dès le début du mois de juin.

  • 5Allègement de la procédure et conditions de travail

    C’est une des attentes et des doléances des policiers. Ces derniers disent crouler sous le nombre de procès-verbaux à rédiger. Ils souhaitent une simplification et un allègement de la procédure. Par ailleurs, ils veulent de meilleures conditions de travail. "On a beaucoup donné aux services antiterroristes. Mais on a aussi délaissé les services de quotidien, par exemple la police d’urgence, police secours, etc… ", déplore un commissaire de police francilien.

  • 6La crise des migrants

    Autre dossier épineux, la gestion de la crise des réfugiés, les évacuations de campements… L’opinion publique n’acceptera sans doute pas qu’un camp comme celui de Calais se reforme à côté. Beaucoup de chantiers à mener, donc, même si la priorité numéro 1 du ministre de l’Intérieur sera et restera la menace terroriste.

En vidéo

La bio express de Gérard Collomb, le nouveau ministre de l'Intérieur

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter