Grasse matinée, balade et paella : la dernière ligne droite des candidats à la mairie de Paris

Grasse matinée, balade et paella : la dernière ligne droite des candidats à la mairie de Paris

DirectLCI
PARIS 2014 - La campagne officielle des municipales s'achève vendredi soir, à minuit. Après cette intense dernière journée, les candidats ne pourront plus tracter. "Déambulations" dans les rues de Paris, repos en famille ou copieux dîner entre amis, les têtes de listes parisiennes racontent ces dernières heures.

Il y a un temps pour tracter et un temps pour se taire. C'est la loi qui le dit : vendredi, à minuit, les candidats à la mairie de Paris devront rempiler les documents de campagne pour attendre, sagement et fébrilement, le verdict des électeurs dimanche. Et avant cette pause imposée, tous comptent bien occuper massivement le terrain dans la journée de vendredi.

Les écologistes ont prévu rien de moins qu'une "vague verte" : un tractage généralisé dans Paris, avec notamment le soutien de la ministre écologiste Cécile Duflot dans le quartier de Belleville (20e). Même programme pour le Front de gauche. Jean-Luc Mélenchon devrait d'ailleurs prêter main-forte à Danielle Simonnet. "Ça va être boîtage, boîtage, boîtage, confirme Wallerand de Saint-Just, le candidat du Front national. Il faut qu'il n'y ait plus aucun tract dans nos permanences." Nathalie Kosciusko-Morizet ira faire du porte-à-porte dans son arrondissement, le 14e, et visitera une maison de retraite tandis qu'Anne Hidalgo va se rendre au Salon du livre, qui ouvre ses portes dans la matinée.

Rugby et manifestations

Et ce week-end, malgré la pause légale, pas question de ralentir le rythme. Samedi matin, Anne Hidalgo et Danielle Simonnet rendront un dernier hommage au syndicaliste Marc Blondel lors de ses obsèques. La leader du Front de gauche participera ensuite à une manifestation antiraciste tandis que la candidate socialiste passera l'après-midi au Stade de France  pour le match de rugby Stade français-Stade toulousain .

Pour NKM, encore distancée par Anne Hidalgo dans les sondages, ira à son tour au Salon du livre avant de rendre visite à des commerçants. "Le mot repos ne fait pas partie de son vocabulaire, sourit un membre de son équipe. Comme d'habitude, elle va commencer tôt et elle va finir tard."

Grasse matinée et grande paella

Christophe Najdovski (EELV), lui, va s'autoriser une petite grasse matinée. "Samedi, c'est une journée de réflexion. On se repose le matin, puis on fera des marchés sans document de campagne", raconte le candidat, qui reconnaît qu'il y a bien sûr "de la fatigue dans ce rush final. Les heures de sommeil sont réduites durant la campagne". Wallerand de Saint-Just tentera lui aussi de récupérer un peu avec "peut-être" une sieste ou un peu de sport "mais avec l'expérience, je peux vous dire que c'est difficile. On a la tête ailleurs."

Samedi soir, pas de grosse fête au programme. "Dîner en famille, avec peut-être quelques amis" pour Charles Beigbeder. Christophe Najdovski a organisé un dîner avec les militants de son arrondissement, le 12e. Idem pour Danielle Simonnet, qui précise le menu : "On terminera la journée avec les militants autour d'une grande paella". La nuit risquera cependant d'être courte : tous ont prévu d'aller voter dans la matinée, avant la soirée d'entamer une tournée des bureaux de vote, et les premiers résultats, dans la soirée.

Plus d'articles

Sur le même sujet