Hervé Mariton chante Guy Béart pour obtenir ses parrainages

Hervé Mariton chante Guy Béart pour obtenir ses parrainages
Élections Municipales 2020

CHANSONNETTE - Il ne manque plus grand chose à Hervé Mariton pour être candidat à la primaire à droite. Alors, sur BFMTV, le député de la Drôme chante du Guy Béart.

A l'Assemblée nationale, il est connu pour son goût pour la chansonnette, notamment en russe, langue qu'il parle couramment. Auprès du grand public, Hervé Mariton est un candidat Les Républicains un peu plus confidentiel. Alors, pour faire partager son talent, il n'hésite pas à donner de la voix sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, jeudi sur BFMTV

Le député de la Drôme, qui risque de passer de justesse à côté d'une candidature à la primaire - il lui manque deux parlementaires, 95 militants et 17 élus locaux à réunir d'ici vendredi - a choisi le répertoire français pour sa première prestation musicale à une heure de grande écoute. Questionné sur ses chances de concourir, le voici qui se lance :

Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté- Hervé Mariton

Le candidat "qui dit la vérité" aux Français (contrairement à ses concurrents, bien sûr) chantonnait une vieille chanson... de Guy Béart, "La Vérité" (1968). Voici la version originale :  

De quoi motiver, probablement, les maires de France auxquels il lance "un appel solennel". Hervé Mariton en profite pour se plaindre (un peu) de l'écho médiatique dont bénéficie Nathalie Kosciusko-Morizet - également en chasse pour ses derniers parrainages -, contrairement à lui. La cause de cette inégalité de traitement présumée ? Eh bien, c'est une femme. 

NKM, c’est une femme, tout le monde a appelé à la parrainer. Pour moi c’est peut-être plus dur que pour les autres, médiatiquement- Hervé Mariton

Mais il promet, notamment à l'adresse de François Fillon qui lui proposait de le rejoindre à défaut d'être candidat : "Je suis pas encore mort, il ne s’agit pas de dire comment on me désosse".

En réalité, Hervé Mariton est un récidiviste. A la Baule, il y a quelques jours, il avait profité de son discours pour entonner... une chanson anarchiste russe.

Lire aussi

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent