"Il les a remis à leur place" : les collègues d'usine de Philippe Poutou ont trouvé "formidable" sa prestation lors du débat

DirectLCI
DÉBAT TÉLÉVISE - La prestation de Philippe Poutou lors du débat télévisé mardi a suscité de nombreuses réactions dans la classe politique et sur les réseaux sociaux. Qu'en ont pensé ses collègues de travail ? Le journal Sud-Ouest les a interrogés.

Son attaque contre "les politiciens corrompus" lors du débat télévisé entre les 11 candidats à la présidentielle mardi 4 avril, avec Marine Le Pen et François Fillon dans le viseur, a été abondamment commentée. Qu’en ont pensé les collègues de Philippe Poutou à l’usine Ford de Blanquefort ? Au lendemain de sa prestation, le journal Sud-Ouest s’est rendu sur place pour interroger ses camarades de travail. "Il a fait le buzz. On en parlait ce matin à l’embauche", déclare Stéphane, 45 ans, visiblement séduit.


"C’est bien, Philippe fait partie des nôtres, explique au quotidien régional cet ouvrier aux 25 années d’ancienneté. Il les a remis à  leur place", applaudit Stéphane, qui pour autant ne sait toujours pas pour qui il votera au premier tour. "Il n’a pas froid aux yeux. Il faut le faire ce qu’il a fait", déclare un autre camarade d'usine, qui juge "formidable" l'intervention du candidat du NPA.


 "Egal à lui-même, très simple", résume de son côté Gilles Lambersend, secrétaire CGT (comme Philippe Poutou) du comité d’entreprise de Ford Blanquefort (Gironde). "Ça fait plaisir qu’un ouvrier qui dise des choses simplement soit entendu et que ce soit autant repris dans les média", se félicite-t-il.

Un style un "peu trop cash"

Au-delà des idées, c'est le style un peu foutraque du candidat d'extrême gauche qui semble avoir davantage marqué les esprits mardi soir : "Je l’ai trouvé un peu maladroit, mais c’est sa façon d’agir", confie un de ses proches collègues. "Un peu d’impertinence et d’impolitesse aussi", juge-t-il. 

Pour un autre, ce style "un peu trop cash" aurait tendance à décrédibiliser le candidat du NPA.  "Il a des idées, mais il a été un peu trop irrespectueux", explique-t-il. Et d'ajouter : "Il aurait aussi pu porter un polo plutôt qu’un t-shirt". Il assure qu’avant le débat, il pensait lui donner sa voix au premier tour, mais "là je ne sais pas". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter