INFO TF1/LCI : Pour concurrencer Mélenchon et son hologramme, le FN mise sur la réalité augmentée avec l’application "Marine plus"

INNOVATION - Le Front national lance officiellement ce vendredi matin l’application "Marine plus", qui utilise la réalité augmentée pour animer les tracts et documents de campagne de la candidate à l’élection présidentielle. Le parti veut montrer qu’il est à la pointe de la technologie, et espère ainsi toucher un public plus large.

Jean-Luc Mélenchon avait fait fort avec son hologramme. Mais Marine Le Pen compte bien faire encore plus fort avec l’application "Marine plus", qui sera lancée officiellement ce vendredi matin. Disponible sur toutes les plateformes de téléchargement, elle permet à ses utilisateurs de donner vie aux documents de campagne de la candidate à l’élection présidentielle. 


En effet, il suffit d’ouvrir l’application et de viser avec son smartphone ou sa tablette affiches de campagne et tracts de la candidate pour les voir s’animer et entendre Marine Le Pen exposer certaines de ses propositions.

Avec cette innovation, une première en politique dans une campagne présidentielle, le parti souhaite montrer qu’il est à la pointe de la technologie, et il espère ainsi séduire de nouveaux électeurs potentiels. "Il y a des gens qui peuvent être touchés par cette application qui ne le seraient pas forcément avec nos documents de campagne classiques, nous a expliqué David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen. C’est important pour nous de pouvoir élargir au maximum. On utilise déjà beaucoup le web, Facebook, Twitter, mais il faut être présent aussi dans les innovations les plus récentes."

En vidéo

Marine Plus, l'application futuriste du FN

Une application qui fonctionnera sur tous les documents de campagne du FN

Actuellement disponible seulement sur l’affiche de campagne et deux tracts (dont un sur le travail et le pouvoir d’achat) à terme, l’application fonctionnera avec tous les documents de campagne de Marine Le Pen. Jusqu’à ceux qui seront envoyés dans les boîtes aux lettres des électeurs, et jusqu’aux panneaux installés devant les mairies quelques jours avant l’élection présidentielle.


L’application, un peu sur le modèle Snapchat, dispose également d’une fonctionnalité permettant de se prendre en photo avec la rose bleue du FN, un béret ou des drapeaux français sur les joues, comme le démontre ci-dessous David Rachline. 

Sur les réseaux sociaux, la bataille fait rage entre Le Pen et Mélenchon

L’équipe de campagne de Marine Le Pen montre avec cette application qu’elle est bien engagée dans la bataille numérique, qui joue un rôle important dans la campagne présidentielle. Avec 1,34 million d’abonnés, la présidente frontiste est la candidate à la présidentielle la plus suivie sur Twitter. Jean-Luc Mélenchon, son adversaire le plus sérieux sur internet, arrive en deuxième position avec 1,03 million d’abonnés.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Plus d'articles

Lire et commenter