"Je ne sais pas avec qui Macron va gouverner" : Vincent Peillon dénonce le "rapt démocratique" du candidat d'"En Marche !"

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

L'ADVERSAIRE, C'EST MACRON - Après Benoît Hamon dimanche lors de son meeting à Bercy, c'est au tour de Vincent Peillon de s'en prendre à Emmanuel Macron. Invité sur LCI ce lundi matin, l'ancien ministre de l'Education a estimé que le fait de ne pas avoir d'informations sur la future majorité du candidat d'"En Marche !", s'il était élu, constituait un "rapt démocratique".

Vincent Peillon a d'abord commencé par affirmer qu'il n'avait "rien de désagréable à dire à propos d'Emmanuel Macron". Mais très vite, le conseiller politique de Benoît Hamon s'est montré très dur avec l'ancien ministre de l'Economie. Il a reproché au candidat d'"En Marche !" de ne pas être clair sur la majorité qu'il pourrait constituer s'il était élu à la tête de l'Etat. 

"Je ne comprends pas le projet d’Emmanuel Macron. Je suis inquiet car je ne sais pas avec qui Emmanuel Macron va gouverner demain. Nous avons un pays traversé de tensions mais demain, il faut gouverner ce pays sur une ligne claire. Il faut dire aux gens ce que l’on va faire et avec qui. Nous allons sortir de la présidentielle : quelle majorité pour Emmanuel Macron ? Il ne peut pas le dire. Imaginez d’aller à l’élection et de ne pas être capable de dire avec qui vous allez gouverner. C’est quand même un rapt démocratique", a-t-il déclaré.

Voir aussi

"Demain ce n’est pas la même chose d’avoir un Premier ministre qui serait issu de la droite ou issu de la gauche"

"La démocratie, c’est des règles formelles, mais c’est en même temps la clarté des engagements. Demain ce n’est pas la même chose d’avoir un Premier ministre qui serait issu de la droite ou issu de la gauche", a ajouté Vincent Peillon. "Je veux la clarté. La clarté est indispensable. La clarté, c’est la clarté sur les projets, c’est l’explicitation, c’est la clarté sur ce que l’on est, qui on est, d’où l’on vient, quelles sont ses préférences, quelles sont ses références dans l’histoire. Et c’est la clarté pour demain : avec qui nous voulons gouverner la France." 

L'ancien ministre de l'Education en a profité pour asséner un dernier tacle au candidat à la présidentielle : "Emmanuel Macron, aujourd’hui, il n’a pas la capacité d'afficher sa majorité. Pire encore, on ne sait même pas si demain ce sera quelqu’un de gauche ou de droite."

Emmanuel Macron, cible principale de Benoît Hamon

Dimanche lors de son meeting à Bercy, Emmanuel Macron avait concentré une bonne partie des attaques de Benoît Hamon. Le candidat socialiste avait notamment fustigé "le parti de l'argent", qui a selon lui trop de candidats dans cette campagne. "Vous êtes chômeurs ? Créez votre entreprise ! Vous êtes pauvres ? Devenez milliardaires ! Vous n'avez qu'un tee-shirt ? Allez vous acheter un costume, diable !", avait-t-il également lancé, faisant allusion à des propros controversés tenus par Emmanuel Macron face à un ouvrier.

Voir aussi

En vidéo

"La parti de l'argent a trop de candidats dans cette élection", déclare Benoît Hamon

Et aussi

Lire et commenter