Jérôme Chartier au Grand Jury : "Le projet santé de François Fillon est remis en discussion"

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
RETOUR EN ARRIÈRE - Jérôme Chartier, conseiller spécial de François Fillon, est revenu dans le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI sur le cafouillage provoqué par le projet de réforme de l'assurance maladie du candidat à la présidentielle. Pour l'heure "le projet est remis en discussion" a-t-il déclaré, sans pouvoir préciser ce qu'il contiendrait à l'avenir.

Invité du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, le conseiller spécial de François Fillon Jérôme Chartier a dû s'expliquer sur le projet de réforme de la santé du candidat LR à la présidentielle. L'ancien Premier ministre a récemment retiré de son site internet une de ses propositions visant à centrer l'assurance maladie sur les affections graves et de longue durée, laissant le reste à l'assurance privée. A la question de savoir si cette distinction avait été définitivement abandonnée par François Fillon, Jérôme Chartier a simplement répondu qu'à l'heure actuelle, "le projet santé est remis en discussion".   


"François Fillon a demandé un audit sur les comptes de l'assurance maladie de telle sorte qu'on puisse y voir clair. Cette discussion sera organisée autour d'une grande convention qui aura lieu au cours du mois de janvier" a-t-il ajouté. 

"Une bonne réforme arrive à être comprise par chacun"

Jérôme Chartier a tout de même reconnu un certain cafouillage autour de ce point du programme de François Fillon. "Au fond une bonne réforme c’est une réforme qui arrive à être comprise par chacun et là le diagnostic qu’on peut en tirer c’est qu’au fond, cette réforme de la santé n’a pas été comprise donc elle n’a pas été suffisamment aboutie."

Valls accuse Fillon de faire preuve de "cynisme"

Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche, s'en est pris ce dimanche au "cynisme" de François Fillon, qu'il accuse de "changer de programme" entre la primaire de la droite et l'élection présidentielle. "Ce projet, c'est moins d'indépendance pour la France par rapport à la Russie et c'est un projet dur pour les Français en mettant en cause les fondements du modèle social" a déclaré l'ancien Premier ministre. "On ne peut pas changer de programme et de projet entre la primaire et devant les Français. Ca c'est du cynisme, ça ce n'est pas honnête."

En vidéo

"Farid Fillon" : "Un coup de la fachosphère" dénonce Chartier

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Lire et commenter