"L'Émission politique" : Marine Le Pen force Marion Maréchal à lui céder la place sur France 2

"L'Émission politique" : Marine Le Pen force Marion Maréchal à lui céder la place sur France 2
ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
LE ZAPPING DE MARION - Marine Le Pen a mis son veto à la participation de Marion Maréchal-Le Pen à "L'Émission politique" sur France 2, prévue le 10 novembre. La patronne du FN et candidate à la présidentielle veut ainsi éviter les interférences avant son propre passage dans cette émission en début d'année prochaine.

Voilà une décision qui risque de rester en travers de la gorge de Marion Maréchal-Le Pen. Alors que sa participation à "L'Émission politique",  sur France 2 le 10 novembre, était préparée de longue date, la jeune députée du Vaucluse vient de se heurter à un veto de sa tante. 


Selon les informations de L'Opinion et de France Info, Marine Le Pen, qui avait elle-même décliné début octobre une participation, la jugeant prématurée, se serait opposée à ce que sa nièce vienne y débattre pendant deux heures. C'est la direction du FN qui aurait contacté directement France Télévisions mercredi pour "désister" Marion Maréchal-Le Pen. 

"Marion n'était pas au courant des tractations"

Sollicité par LCI, le FN confirme mais minimise le "zapping" de la députée. "Il n'y a aucun problème", nous assure-t-on. Marine Le Pen avait effectivement été contactée par France 2 pour participer elle-même à l'émission, "mais il était beaucoup trop tôt pour nous car notre programme n'est pas prêt. Nous avons accepté, mais pour plus tard. Marion n'était pas au courant des tractations avec France 2". 


Une version confirmée par l'entourage de la députée, mais avec un peu d'amertume. "Cela faisait longtemps qu'on préparait l'émission", argumente Arnaud Stephan, le conseiller de Marion Maréchal-Le Pen, sollicité par LCI. "Sans nous le dire, Marine Le Pen avait été invitée et a décliné". L'équipe de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen a donc été contactée mercredi par le porte-parole du FN, Alain Vizier, "disant qu'on ne pouvait pas faire l'émission. Marine Le Pen va la faire en février, quand tous les candidats seront déclarés et que son programme sera publié". 

"Marion a pris acte"

Ce qui n'empêche pas une certaine colère du côté Marion Maréchal-Le Pen. "Elle a pris acte, elle se soumet à la décision du parti... C'est vrai que ce genre de décision n'est jamais très bien accueilli", reconnaît Arnaud Stephan.


Entre Marine Le Pen et sa nièce, les relations peuvent être parfois tendues. Durant les régionales, la présidente du FN avait recadré la députée qui se déclarait favorable à la suppression des subventions au Planning familial. En avril dernier, le Canard Enchaîné avait rapporté des propos de Marine Le Pen selon lesquels elle jugeait que Marion Maréchal-Le Pen avait une stratégue "trop perso".  La candidate à la présidentielle vient de se donner l'occasion de lui rappeler que c'était toujours elle qui commandait. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter