La candidate du jour : à 100 ans, elle se présente sur une liste Front National

La candidate du jour : à 100 ans, elle se présente sur une liste Front National

DirectLCI
PORTRAIT – Henriette Frantz se présente à Saint-Genis-Laval, dans le Rhône. Cette arrière-grand-mère, ancienne directrice d’école regrette que "la France ne soit plus la France."

"Il manquait quelqu’un, alors une amie me l’a proposé. J’ai accepté volontiers." En toute simplicité, Henriette Frantz explique à metronews pourquoi à 100 ans, elle figure sur la liste Front National à Saint-Genis-Laval , commune du Rhône située au sud-ouest de Lyon. Comme en 2008, elle défendra donc les couleurs du seul parti qui, selon elle "fera que la France redeviendra la France et ne sera plus un pays de brutes et de tueurs."

Si elle n’a "jamais rien payé" comme cotisation au FN, cette ancienne institutrice et directrice d’école assure qu’elle a toujours été du Front National "de cœur" et "par conviction." Et désire avant tout retrouver les "valeurs d’antan." "La sérénité me manque, et je ne me sens plus en sécurité. Je veux que l’on retrouve de la paix et de la tranquillité, confie-t-elle. Aujourd’hui, je ressens de l’inquiétude pour le lendemain. Pas pour moi, bien sûr, mais pour mes arrière-petits-enfants."

Elle rêve de rencontrer Jean-Marie Le Pen

Henriette Frantz apprécie beaucoup Jean-Marie Le Pen. "C’est un homme qui me plaît. J’aimerais énormément le voir et lui parler. Il raconte des bêtises, mais moi aussi, alors ça tombe bien ! rigole-t-elle. Marine (Le Pen), je suis d’accord avec elle, mais selon moi, la politique est quelque chose qui va mieux aux hommes."

Présente en 34ème position sur une liste de 35 noms, Henriette Frantz concède qu’elle ne participera "pas du tout" à la campagne. "Je m’en inquiéterai, bien sûr, mais je suivrai ça de loin, je ne peux plus courir comme un lapin." En 2008, Yves Crubellier , qui conduit la liste FN à Saint-Genis-Laval, avait obtenu 4,5 % des voix au premier tour.
 

Lire et commenter