La liste "Paris libéré" de Beigbeder clame son droit au débat TV

La liste "Paris libéré" de Beigbeder clame son droit au débat TV

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - A quelques heures du débat organisé mercredi sur LCI entre cinq candidats aux municipales, la liste dissidente de Charles Beigbeder affirme remplir les critères pour pouvoir y participer. Son argumentaire n'a pas été retenu pour l'heure.

Ils assurent avoir leurs 20 têtes de liste, condition sine qua non pour passer à la télé mercredi soir. Peine perdue. A quelques heures du débat organisé à 18h30 sur LCI entre cinq candidats aux élections municipales à Paris, "Paris libéré", la liste dissidente de Charles Beigbeder, n'a toujours pas reçu d'invitation à rentrer dans la cour des "grands". Et dénonce une forme de "censure".

Les "grands", ce sont : Christophe Najdovski (EELV), Danielle Simonnet (Front de gauche), Wallerand de Saint-Just (FN) et bien sûr Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) et Anne Hidalgo (PS). "Nous espérons toujours qu'ils vont changer d'avis au dernier moment, indique Serge Federbusch, le porte-parole de "Paris libéré". Rajouter une chaise sur le plateau de l'émission, ce n'est pas très compliqué."

"NKM a déjà perdu"

Nathalie Kosciusko-Morizet a-t-elle fait "pression" pour que Charles Beigbeder, qui n'a pas de mot assez dur à l'encontre de sa campagne, ne figure pas au menu du débat ? "Il y a des rumeurs dans ce sens , répète Serge Federbusch. Empêcher les gens de s'exprimer n'est dans l'intérêt de personne."

Le candidat de Paris libéré veut-il se rendre sur le plateau télévisé pour saborder la candidature de NKM ? "Notre objectif est avant tout d'éviter la catastrophe que constituerait l'élection d'Anne Hidalgo", assure le porte-parole. Tout en précisant : "Il nous paraît évident que NKM a déjà perdu les élections."

"Qu'Anne Hidalgo débatte avec nous !"

Lundi, Anne Hidalgo avait elle-même estimé que le fait d'avoir des têtes de listes dans tous les arrondissements pouvait être un "bon critère" pour participer à ce débat. Une division à droite, en direct à la télévision, ne ferait en effet pas de mal à la candidate socialiste. "Je lance un défi à Anne Hidalgo, rétorque Serge Federbusch. Si elle est si sûre d'elle, qu'elle débatte avec nous. Je l'attends rigolard."

Même exclus du débat sur LCI, les membres de "Paris libéré" présenteront demain l'ensemble de leurs têtes de liste. Et assurent pouvoir créer la surprise. Un sondage Ifop publié mercredi fait état d'une hausse de 1 à 4 % des listes "divers droite" à Paris, alors que NKM affiche un léger repli. Même si les dissidences sont légions à Paris, Charles Beigbeder veut y voir l'effet de sa "dynamique électorale".

Plus d'articles

Lire et commenter