La soirée de grâce de NKM à Paris

La soirée de grâce de NKM à Paris

DirectLCI
REPORTAGE - La candidate UMP est passée par toutes les émotions dimanche soir. D'abord annoncée balayée, elle termine le premier tour en tête au nombre de voix récoltées sur l'ensemble des arrondissements.

"Ouais, c’est une bonne soirée." Tout sourire, avant d’entamer son discours, NKM prend le temps de répondre à un militant. Il est 21h45 et les dernières estimations lui accordent un point d’avance sur sa rivale, Anne Hidalgo, à Paris. À la tribune,  la candidate clame : "Le peuple de Paris, fidèle à sa tradition libre et rebelle, a fait mentir les pronostics. On nous annonçait comme une évidence le triomphe de l’équipe sortante. Mais deux Parisiens sur trois l’ont condamnée."

Il faut dire que la soirée avait moins bien commencé. A la sortie des urnes, les premiers sondages la situent derrière la socialiste. Cloitrés dans leur QG rue de la Lune (2e), ses partisans sont peu nombreux à s’aventurer au Delaville Café, une grande brasserie réservée pour la soirée électorale juste en face. Seuls trois ou quatre mililtants font de la figuration. "Ils sont tous en mairie d’arrondissement", tente de rassurer l’équipe de campagne.

"On écrase Hidalgo dans le 15e !"

Il faudra attendre les premiers scores officiels, autour de 21 heures, pour que l'ambiance se réchauffe." "Il paraît que quatre maires passent au premier tour !" disent les uns. "Dans le 9e, on est devant !" se félicitent les autres. " On écrase Anne Hidalgo dans le 15e  ! fanfaronne Philippe Goujon, le maire de l'arrondissement. C'est un tremblement de terre !" Avant l'exultation, devant le score final, qui la donne un point devant les socialistes à Paris. "On a déjoué tous les sondages, sourit NKM Les socialistes vont maintenant se perdre dans les négociations avec les verts, nous on est déjà unis avec le centre".

Un triomphalisme qui ne saurait faire oublier son score dans le 14e. Avec 33,1 %, elle est derrière la socialiste , Carine Petit, qui obtient 37,9 %. Là, la candidate élude, se bornant à indiquer qu'elle fera "mentir les pronostics". "C'est toujours mieux que le score d'Hidalgo dans le 15e", tranche un de ses conseillers.

Toute à son émotion, NKM en a même oublié de faire son jeu de mot favori, elle qui clame depuis le début de la campagne  : "On est installé au métro Bonne Nouvelle, je n’ai pas choisi cet endroit pour rien." "Il nous reste une semaine de travail. C’est une autre campagne qui commence", relativise le patron de la Fédération UMP de Paris. Et, à 23 heures, c’est finalement en métro que la candidate choisit de rejoindre ses partisans, réunis dans un café de la place Denfert-Rochereau (14e). Peut-être tient-elle dans ce trajet, l’un de ces "moments de grâce" dont elle se vantait tant.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter