Le candidat du jour : Jean-François Fountaine, le nouveau rebelle PS de La Rochelle

Le candidat du jour : Jean-François Fountaine, le nouveau rebelle PS de La Rochelle

DirectLCI
MUNICIPALES - Malgré sa défaite à la primaire organisée par le PS, Jean-François Foutaine avait décidé de maintenir sa candidature aux municipales à La Rochelle. Cet entrepreneur vient d'être exclu du parti.

Un dissident socialiste à la Rochelle, cela ne vous rappelle rien ? Deux ans après Olivier Falorni, le tombeur de Ségolène Royal aux dernières législatives, le PS a de nouveau exclu mardi soir une "forte tête" charentaise de ses rangs. Jean-François Fountaine s'est officiellement vu retirer sa carte par la rue de Solférino pour avoir maintenu, contre vents et marées, sa candidature aux municipales de mars dans la cité portuaire.

"Mauvais perdant"

Ce chef d'entreprise dans la construction nautique avait été battu début décembre par la trentenaire Anne-Laure Jaumouillé, actuelle adjointe aux Finances du maire en place, dans la primaire socialiste organisée dans la ville. Une défaite d'une très courte tête : 34 voix d'écart (sur 3.646 votants !). "J'avais dit que je respecterai le vote mais le scrutin est trop entaché", avait alors lancé Jean-François Fountaine, écartant la proposition de son adversaire de figurer en deuxième position sur la liste. "En homme libre", il fait depuis campagne sans étiquette.

Ses anciens camarades lui accolent celle de "mauvais perdant". Lui "trace sa route", en "homme d’engagement, de défis, de parole", selon les louanges chantées sur son site de campagne . Celle-ci promet d'être à nouveau tendue à la Rochelle. Ironie de l'histoire, en 2012, Jean-François Fountaine était... le président du comité de soutien d'Olivier Falorni.

Lire et commenter