LIVE POLITIQUE - Bruno Le Maire sera candidat aux législatives sous l'étiquette La République en marche

LIVE POLITIQUE - Bruno Le Maire sera candidat aux législatives sous l'étiquette La République en marche

J-20 - Alors que la campagne officielle débute, lundi 22 mai, les différentes parts du paysage politique français se démènent pour occuper la plus belle partie de l'Assemblée nationale, les 11 et 18 juin prochains. Pendant ce temps-là, le gouvernement poursuit ses débuts.

Live

#TOURAINE

Marisol Touraine, investie par le PS en Indre-et-Loire mais qui fait campagne pour la "majorité présidentielle", suscite la fronde des militants socialistes locaux. La section locale du PS appelle même les électeurs à voter pour la candidate EELV.

Taubira, Philippot, Duflot, Rossignol : ils réagissent au canular homophobe de Cyril Hanouna dans TPMP

#LE MAIRE

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie d'Emmanuel Macron, sera finalement candidat aux législatives sous l'étiquette La République en marche. Le parti Les Républicains lui avait retiré l'investiture après son entrée au gouvernement.

#PCF

Pierre Laurent, secrétaire national du parti communiste, a estimé qu'une "vingtaine de députés" PCF pourraient être élus aux législatives. "Il est réaliste de dire que nous pouvons élire, grâce à une intense et conquérante campagne dans les jours à venir, plus du double de députés communistes et Front de gauche que dans l'Assemblée précédente" qui en comptait dix, a dit Pierre Laurent, qui a égalemen regretté l'absence d'accord avec La France insoumise.

#MÉLENCHON

En plus de faire campagne à Marseille, où il se présente, Jean-Luc Mélenchon soutient les candidats aux législatives de La France insoumise partout en France. Ce lundi, il a apporté son soutien à Paul Vannier, candidat dans la 18e circonscription de Paris face à Myriam El Khomri.

#MACRON

Pourquoi Emmanuel Macron reçoit-il Vladimir Poutine à Versailles ?

#BAC

Baccalauréat : Emmanuel Macron et Jean-Michel Blanquer veulent muscler l'examen

#LÉGISLATIVES

#MACRON

Le président de la République Emmanuel Macron rencontrera son homologue russe Vladimir Poutine le 29 mai au Grand Trianon à Versailles, à l'occasion de l'exposition sur la visite de Pierre le Grand en France en 1717.

#INSOLITE

#MORALISATION

A l'heure où la France s'apprête à plancher sur la moralisation de sa vie publique, zoom sur nos voisins où cette transparence est déjà une règle pour les élus.

Moralisation de la vie politique : ces pays où ça ne rigole vraiment pas

#BACHELOT

Ségolène Royal qui a fait part de son envie de devenir chroniqueuse politique a déjà reçu un premier conseil en provenance de Roselyne Bachelot, ex-ministre reconvertie dans les médias.

#PCF

#GAUCHE

Douze figures du PS, dont les anciens ministres Najat Vallaud-Belkacem, Mathias Fekl et Estelle Grelier, appellent ce lundi dans une tribune publiée par Libération à "réinventer la gauche de demain", et à voter pour la gauche qu'ils incarnent lors des élections législatives des 11 et 18 juin. Les auteurs, parmi lesquelles le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Olivier Faure, la présidente du conseil régional d'Occitanie Carole Delga, les maires de Nantes et Rennes Johanna Rolland et Nathalie Appéré et plusieurs proches de Manuel Valls (Olivier Dussopt, Mathieu Klein et André Viola), ont lancé en parallèle une pétition. "Le Parti socialiste, réduit à un score historiquement bas, doit revoir son discours et son projet: une refondation est indispensable pour redonner des perspectives à la gauche", écrivent ces socialistes. Récusant l'idée qu'il y ait des gauches "irréconciliables", ils assurent qu'il "y a, il y aura une gauche entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon".

#PHILIPPOT

Invité sur LCI en fin de matinée, Florian Philippot a réagi aux propos de Marine Le Pen, un peu plus tôt sur Franceinfo, qui laissait entendre qu'en cas de volonté des militants FN à ne plus vouloir sortir de l'euro, il pourrait alors quitter le parti. Et le vice-président du Front national d'expliquer : "Si le FN devient un parti fédéraliste et européiste, alors je ne sais pas très bien ce que j'aurais à y faire". Avant d'ajouter : "Mais on parle un peu de rien, là [...] Je ne pense pas que le FN ait pour ambition de devenir un parti fédéraliste".

#HULOT

Après Jean-Luc Mélenchon, c’est au tour du socialiste François Kalfon de prédire une sortie rapide de Nicolas Hulot du gouvernement. Selon lui, des désaccords entre l'écologiste le plus populaire de France et le tandem exécutif vont très vite émerger. 

#PHILIPPOT

Florian Philippot va-t-il claquer la porte du FN ? Invité sur Paris Première et Radio Classique ce lundi matin, le vice-président du Front national a jugé "extraordinaire" que son parti "ait fait croire" pendant l'entre-deux-tours de la présidentielle qu'il défendait le principe d'une double monnaie sans y être favorable. "On a fait croire aux Français qu'il y aurait deux monnaies dans le portefeuille, ce qui était faux, ça n'a jamais été notre ambition", a insisté l’eurodéputé FN. Florian Philippot a redit qu'il pourrait quitter le FN si jamais celui-ci changeait de position sur la monnaie européenne. "Si finalement, nous sommes un parti fédéraliste européiste... Je ne me suis pas engagé pour que la France soit sous tutelle de l'Allemagne", a-t-il averti.

#GUAINO

Invité de LCI ce lundi, le député LR Henri Guaino a indiqué qu'il se présentait dans la 2e circonscription de Paris non pas pour défier Nathalie Kosciusko-Morizet mais pour permettre aux électeurs de droite de "trancher la ligne politique" des Républicains.

VIDÉO - Guaino justifie sa candidature face à NKM à Paris :"J'appartiens à cette famille politique depuis plus longtemps que Nathalie"

#LES RÉPUBLICAINS

Le PS n’a pas le monopole de la refondation. Le parti Les Républicains devra être revue "de fond en comble et du sol au plafond " après les élections législatives, a déclaré Jean-François Copé ce matin sur France 2. "De toute façon, au lendemain du 18 juin, quoi qu'il arrive, il faut tout réorganiser", a-t-il ajouté. Selon lui, son parti va devoir "faire que les voix différentes soient mieux entendues, faire qu'il n'y ait pas une seule ligne le doigt sur la couture du pantalon, pour ne pas que celui qui est chef, s'il doit y en avoir un, vire tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. Nous avons tellement souffert de cela avec François Fillon et Nicolas Sarkozy, il faut ouvrir, changer, qu'il y ait des sensibilités, des tendances différentes", a poursuivi l'ancien président de l’UMP. 

#PHILIPPOT

Marine Le Pen n'a pas exclu lundi un départ de Florian Philippot du FN si le parti cessait de défendre la sortie de l’euro. "Il exprime une conviction qui est une conviction forte et après tout, il ira au bout de ses convictions!" a déclaré la présidente du FN. "Si, demain, les adhérents du FN décidaient qu'on doit abandonner cette partie-là, il ne se sentirait plus en accord avec ses convictions, je trouve que c'est tout à son honneur", a encore jugé la dirigeante frontiste. "Ce retour à la souveraineté monétaire inquiète les Français, ça va être un débat, nous allons devoir ouvrir cette discussion pour savoir comment faire pour que les Français ne soient pas terrorisés par la souveraineté monétaire que nous appelons de nos voeux", a expliqué l'eurodéputée.

#DARMANIN

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics depuis mercredi, a répondu aux critiques sur ses prises de position antérieures, CSG et mariage pour tous en tête, dans un entretien accordé à la Voix du Nord.

Gérald Darmanin : "Ce n’est pas trahir mes convictions que de défendre le projet" d'Emmanuel Macron

#CAMBADÉLIS

Conscient de la crise que traverse le PS, Jean-Christophe Cambadélis estime qu’un changement profond est nécessaire. "Le Parti socialiste va se refonder, se reformuler, se restructurer. Il y a aura beaucoup de travail et je serai au milieu de ce travail", a-t-il dit ce matin au micro de France Inter. Ira-t-on jusqu’à un changement de nom ? "Ce n’est pas impossible, on le décidera", indique l’actuel premier secrétaire du PS.

#RECUPERATION


Toujours sur France Info ce lundi matin, Marine Le Pen a récupéré le dossier La Chapelle-Pajol, suite à un article du Parisien décrivant un quartier dont "les femmes sont chassées". La présidente du Front national a déploré le silence de la nouvelle Secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, sur le dossier.


Pour en savoir plus, nous sommes allés vérifier sur place la situation, et avons récolté divers témoignages de riverains. C'est à lire ici. 

#MOTFORT


A propos de la nouvelle ministre des Armées, Marine Le Pen déclare sur France Info que "Sylvie Goulard est une européiste fanatique". Rien que ça. 

#LEPEN


En direct chez nos confrères de France Info, Marine Le Pen, présidente du Front national et candidate dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, a confirmé ne pas avoir "reçu de nouvelle convocation chez les juges" dans l'affaire du Parlement européen. "je n'ai pas reçu de nouvelle convocation, mais j'ai dit que j'irai chez les juges. J'irai la prochaine fois que je serai convoquée."

#MORALISATION

Limiter le nombre de mandats pour les députés, supprimer les emplois familiaux, baisser la rémunération des anciens présidents... Le député PS René Dosière doit présenter ce lundi ses propositions sur la moralisation de la vie publique. En voici les principales mesures. Elles risquent de faire grincer des dents chez certains élus.

Moralisation de la vie publique : les 12 propositions de René Dosière ne vont pas faire que des heureux

#GUAINO

Le député LR Henri Guaino juge qu'il y a "trop de lois" sur la moralisation de la vie politique. Selon lui, "l'absolutisme de la transparence" devient "genânt et malsain".

#GUAINO

"On n’a pas gagné en dignité dans cette campagne présidentielle", lance le député LR Henri Guaino sur LCI.

#LÉGISLATIVES

A peine l'élection présidentielle passée, des milliers de candidats sont sur les rangs pour les législatives, dont la campagne officielle débute ce lundi 22. LCI fait le point sur les règles et le déroulement de ces 20 jours qui précèdent le scrutin.

La campagne officielle des législatives commence lundi : tout savoir sur son déroulement

#DRAY

Le socialiste Julien Dray reproche à Emmanuel Macron la nomination d’une "triplette" de droite, à savoir Edouard Philippe à Matignon, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin à Bercy. Au micro de RTL  ce lundi, il a dit craindre "la mise en place d'une politique libérale".

#DUPONT-AIGNAN

Le président de Debout La France et soutien de Marine Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan a soutenu dimanche n'avoir "pas voulu faire un accord électoral de fric" avec le FN. Il attaque également François Bayrou, Edouard Philippe, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, qui se sont ralliés à Emmanuel Macron.

#CONTORSIONS

Jean-Yves Le Drian et la région Bretagne, Bruno Le Maire et la CSG ou encore Gérald Darmanin et le mariage homosexuel... Certains ministres vont devoir faire des concessions pour rester en place. Certains ont d'ailleurs déjà commencé. 

Le Drian, Hulot, Le Maire... Les contorsions des ministres pour garder leur place au gouvernement

Bonjour à tous et bienvenue sur LCI.fr ! C'est aujourd'hui que débute officiellement la campagne des législatives. Restez avec nous pour ne rien rater de l'actualité politique de ce lundi...

Réunions de campagne, interviews politiques, conférences de presse... A moins de trois semaines du premier tour des élections législatives, la campagne officielle commence. Avec une réglementation du temps de parole moins serrée que lors de la campagne présidentielle, la parole politique sera moins éparpillée. De quoi voir les principaux protagonistes de la vie politique intervenir régulièrement sur nos écrans.

Parmi les forces politiques les plus importantes, la République en marche prévoit de parler d'une de ses mesures-phares, la hausse de la CSG, précisément là où Les Républicains entendent critiquer le parti au service du président Macron. A gauche, la France insoumise et le PS monopolisent les débats, tandis que le FN tente de faire fructifier son score de la présidentielle.

L'actualité politique se tournera également sur l'action gouvernementale, et notamment le projet de loi de moralisation de la vie politique, avec la présentation officielle, par le député PS René Dosière, d'une proposition de loi qu'il compte bien souffler à l'oreille de l'exécutif. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter