Législatives : Hamon appelle à élire des députés de gauche, sous peine de "laisser un boulevard à des gens loin des réalités"

LÉGISLATIVES - Invité de la matinale de LCI ce jeudi matin, Benoît Hamon a appelé les électeurs à voter massivement pour des candidats de gauche aux prochaines élections législatives, afin de ne pas laisser Emmanuel Macron gouverner avec une majorité écrasante. "S’il n’y a pas de députés de gauche, c’est un boulevard considérable pour laisser des gens très très loin des réalités réformer ce pays" a-t-il estimé.

Benoît Hamon, ancien candidat à la présidentielle pour le Parti socialiste, craint une lourde défaite de son parti aux élections législatives dont le premier tour aura lieu dimanche prochain. Invité de la matinale de LCI ce jeudi matin, il a lancé un appel aux électeurs pour ne pas donner une trop large majorité à Emmanuel Macron. Il estime que le Président a tout fait pour bénéficier d'une "majorité docile", mais que le Parlement doit permettre de faire "entendre (tous les) points du vue". 


"Maintenant il faut voter pour des députés de gauche", a appelé Benoît Hamon. Selon lui, sans eux,  la "préoccupation du contrat social, des conditions dans lesquelles les enfants sont éduqués, des problématiques de santé" ne seront pas prises en compte. "Il faut que ces préoccupations de justice sociale, de lutte contre les discriminations soient au cœur du Parlement". "Il faut des députés de gauche, et s’il n’y a pas de députés de gauche c’est un boulevard considérable pour laisser des gens très très loin des réalités réformer ce pays", a-t-il ajouté.

En vidéo

Benoît Hamon sur la réforme du code du travail souhaitée par le gouvernement : "On appauvrit les salariés pour faire augmenter les embauches"

Réforme du code du travail : "Tout cela va rendre les salariés plus précaires, mais aussi plus pauvres"

Benoît Hamon estime important de ne pas laisser les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron, qu'il accuse d'être régressif sur le plan social. Le candidat aux législatives dans les Yvelines a notamment commenté le projet de réforme du code du travail souhaité par le gouvernement, et dévoilé dans la presse ces derniers jours. "Ce qui vous protégeait, parce qu'en tant que salarié vous êtes seul face à une entreprise qui est plus forte que vous, ce qui vous protégeait par la loi ne le sera plus. Ca me choque comme ça choque beaucoup de gens d’imaginer que demain dans leur contrat de travail, ce qui relève des indemnités, du préavis, tout cela va être fixé au niveau de l’entreprise. Tout cela va rendre les salariés plus précaires mais aussi plus pauvres." 

Benoît Hamon pense qu'à l'avenir avec cette réforme, "les salariés ne seront pas gagnants". "Oui, il y aura peut-être moins de chômeurs, même si les salariés seront plus pauvres". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Lire et commenter