Législatives : les ministres de Macron sommés de soutenir les candidats REM

Législatives : les ministres de Macron sommés de soutenir les candidats REM

LOYAUTÉ - Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a été ferme ce jeudi lors du point presse du premier conseil des ministres : tous les membres du gouvernement doivent "soutenir les candidats de la majorité présidentielle" lors des élections législatives. Une remarque notamment valable pour les deux ministres LR Bruno Le Maire et Gérald Darmanin.

Au lendemain de leur nomination, les choses sérieuses ont commencé ce jeudi pour les membres du gouvernement d'Edouard Philippe avec le premier conseil des ministres. 

Et au cas où ils l'auraient oublié, leur feuille de route est claire pour les législatives : "Chacune et chacun d'entre nous doit soutenir les candidats de la majorité présidentielle", a déclaré Christophe Castaner, le porte-parole du gouverrnement, ce jeudi lors du compte-rendu du conseil. "Les ministres sont des militants de la majorité présidentielle, ils ne sont plus les militants de tel ou tel parti politique", a-t-il insisté. Une allusion qui vise, entre autres, les deux ministres Les Républicains Bruno Le Maire et Gérald Darmanin.

Lire aussi

J'essaierai de donner au président de la République la majorité dont il a besoin- Edouard Philippe

Un peu plus tôt dans la matinée, le Premier ministre Édouard Philippe avait indiqué sur France Inter qu'il "participerait aux élections législatives" et qu'il "essaierait de donner au président de la République la majorité dont il a besoin", sans préciser s'il ferait campagne pour les candidats de La République en marche, le parti d'Emmanuel Macron, ou pour les candidats de son propre parti, Les Républicains. 

Lire aussi

521 investitures pour La République en marche

"Nous avons tous la responsabilité de favoriser, d'accompagner l'élection de femmes et d'hommes dans le renouvellement que vous connaissez (...), de faire en sorte que ce soient ces candidats qui donneront une majorité", a tenu à préciser Christophe Castaner.

Le parti d'Emmanuel Macron a procédé à 521 investitures, laissant libre 56 circonscriptions en protégeant un certain nombre de ténors de droite et de gauche comme Thierry Solère (LR), Marisol Touraine ou Stéphane Le Foll (PS).

Lire aussi

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise sur Terre ce week-end : quels sont les risques ?

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.