Les échos de campagne à Nice : Estrosi a des idées pour la culture, Allemand pour le stade du Ray

Les échos de campagne à Nice : Estrosi a des idées pour la culture, Allemand pour le stade du Ray

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES – Le candidat UMP propose une couverture amovible pour le théâtre de Verdure. Celui du PS imagine une plaine familiale à la place du stade du Ray en conservant la pelouse et la Populaire Sud. Quant à Jacques Peyrat, il veut rapidement réaliser deux lignes de tramway et désendetter la métropole.

Christian Estrosi ébauche ses propositions culturelles. Alors qu'un nouveau sondage, le troisième depuis le début de la campagne , le donne largement vainqueur de l'élection municipale, Christian Estrosi vient de présenter 15 idées culturelles pour son prochain mandat. Le maire de Nice, candidat à un nouveau mandat, propose en premier lieu de "créer un portail internet sur la culture à Nice". Il imagine aussi de transformer le palais communal, l’ancienne Bourse du travail de la place Saint-François, en lieu d’exposition permanente. Il veut encore "offrir à chaque écolier un coffret d’apprentissage et de découverte de la langue niçoise", créer "un festival annuel des troupes et des théâtres de Nice" et installer tous les étés des "Cabanes Bleues" sur la Prom, où l’on pourra emprunter des livres. Mais surtout, Christian Estrosi rêve d’équiper le Théâtre de Verdure d’une "structure amovible pour l’hiver" et de "repenser la configuration de la salle 700 de Nikaïa pour répondre aux besoins des musiques actuelles".

Patrick Allemand propose un parc familial à la place du stade du Ray. Dans ce quartier "qui a déjà beaucoup contribué en matière de logement social", la tête de liste "Un autre avenir pour Nice" ne veut construire aucun nouvel immeuble, mais aménager un grand parc. Son projet, baptisé "La plaine familiale du ray", sera "un petit Vaugrenier en centre-ville" de 4,5 hectares. Pour préserver la mémoire des lieux, Patrick Allemand propose de conserver la rotonde et la partie centrale de la tribune "Populaire Sud" : "c’est l’âme du stade, l’histoire de l’OGC Nice" s’enflamme l’élu, amateur de football. La pelouse, toujours entretenue comme metronews le révélait jeudi , sera elle aussi conservée si la gauche remporte l’élection municipale. Le projet prévoit de démolir la tribune Présidentielle pour aménager un plan d’eau, de creuser un parking souterrain d’au moins 300 places sur un niveau, de créer un dojo de 1000 places notamment. Patrick Allemand estime ce projet à "15 à 20 millions d’euros".

Jacques Peyrat a désormais un site de campagne. Sur jacques-peyrat2014.fr , l’ancien maire publie deux "témoignages" de Niçois emballés par ses réalisations passées, une biographie et une ébauche de programme. Jacques Peyrat promet de "réaliser les lignes 2 et 3 du tramway en surface et non en sous terrain", "achever la sortie de la voie rapide avec la liaison avec l’autoroute A 8", "améliorer la voirie des collines, trop souvent délaissée", mais aussi "désendetter la Métropole vient de dépasser le milliard d’euros en 2014" ou encore "rendre à Nice, et à tous ses habitants, un sentiment de sécurité perdu". "Autant de grandes lignes que je vais tacher, affirme Jacques Peyrat, dans les semaines à venir, à parfaire avec vous".

Lire et commenter