Les écolos revendiquent la paternité du plan piscines d'Hidalgo

Les écolos revendiquent la paternité du plan piscines d'Hidalgo

DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - Anne Hidalgo (PS) a dévoilé jeudi son projet "Nager à Paris" en vue des municipales. Baignade dans le lac Daumesnil, bassins à la Villette (19e) et au parc André Citroën (15e) et quatre nouvelles piscines. "Bravo", dit le candidat écologiste Christophe Najdovski… Qui affirme que presque tout était dans son projet début janvier.

Anne Hidalgo (PS) aurait-elle siphonné l'eau du plan piscine de ses amis écologistes ? C'est en tout cas ce qu'affirme le candidat EELV Christophe Najdovski, alors que la socialiste dévoile ce jeudi son plan "Nager à Paris" à grand renfort de visuels. Pas de copier-coller manifeste, mais des idées qui se ressemblent beaucoup.

Anne Hidalgo devait se rendre jeudi après-midi dans le 12e, aux abords du lac Daumesnil, qu'elle compte ouvrir à la baignade "après filtration en amont de l'eau". Une idée déjà avancée en 2010 par le maire de Paris, Bertrand Delanoë, puis écartée en raison de son coût. Elle veut aussi créer des bassins "à fleur d'eau" sur le bassin de la Villette (19e) et sur la Seine, près du parc André-Citroën (15e).

Piscines itinérantes et vaste plan de rénovation

La candidate PS propose aussi de créer deux "piscines itinérantes", "démontables", destinées aux terrains "en attente de construction". Surtout, elle veut créer quatre nouveaux équipements et rénover 6 des 36 piscines existantes, dont les horaires seront étendus. Coût total estimé : 250 millions d'euros.

"Un plan de communication et de très beaux dessins ne font pas une politique", lance Christophe Najdovski, un brin agacé, à son alliée et concurrente. Rappelant au passage "le passif moins glorieux" de la candidate, et notamment son "refus d'une nouvelle piscine à Clichy-Batignolles (17e) et la cession de la piscine Molitor (16e)" à l'investisseur Colony Capital (ex-propriétaire du PSG) "pour en faire un privilège de très riches".

Un projet pas si éloigné

Accusant le PS d'être "dépourvu d'imagination propre", les écolos listent leur propre projet, dévoilé il y a plus d'un mois  : rénovation du parc existant, création de dix piscines pérennes, réalisation de deux piscines "écologiques", l'une sur l'héliport du 15e, l'autre à la porte de Charenton (12e), et installation de dix bassins "éphémères" sur les berges de Seine ou encore le parc Martin Luther King (17e). Et remercient Anne Hidalgo "d'assurer la promotion" de leur plan piscine.

Lorsque Anne Hidalgo avait dévoilé son projet surprise d'aménagement de la place de la Bastille (11e), là encore à grand renfort de visuels , certains écologistes contactés par metronews avaient été irrités de voir la socialiste accélérer le calendrier alors qu'ils planchaient sur le projet depuis de longues semaines. "Nous, nous n'avons pas les moyens de faire de jolis dessins", clamait une candidate. Dur, dur, d'être concurrent et en même temps futur allié.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter