Les six messages d'Emmanuel Macron aux électeurs de Mélenchon, d'Hamon, de Fillon et de Le Pen

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
MEETING - Lors de son rassemblement à La Villette, à Paris, puis sur TF1, lundi soir, Emmanuel Macron a délivré des messages aux électeurs de gauche, de droite et du Front national. Le candidat d'En Marche a donné des gages tout en rappelant qu'il s'en tiendrait à son projet.

Il sait que pour gouverner, il devra battre Marine Le Pen, et la battre largement le 7 mai prochain. Emmanuel Macron, qui tenait son meeting du 1er mai à La Villette, à Paris, avant d'être l'invité du 20-Heures de TF1, s'est donc employé pendant un peu plus d'une heure à parler, au-delà des sympathisants présents dans la salle, aux électeurs français, et précisément à ceux qui n'entendent pas voter pour lui, en s'abstenant, en votant blanc ou bien en choisissant Marine Le Pen.


A leur adresse, le candidat d'En Marche a délivré plusieurs messages politiques pour tenter de changer leur point de vue. Voici les principales séquences à retenir de ce rassemblement. 

Le message à Mélenchon, qui se voit en Premier ministre

Jean-Luc Mélenchon en Premier ministre d'Emmanuel Macron ? "Il faudra bien qu'il s'y fasse", avait lancé le leader de La France insoumise, dimanche soir sur TF1, évoquant une victoire du Front de gauche aux législatives et la nécessaire cohabitation qui s'ensuivrait. 


"Certains se voient déjà Premier ministre", a ironisé en réponse Emmanuel Macron lundi à La Villette. Sans le nommer, ce dernier laisse entendre que Jean-Luc Mélenchon appartient au "vieux monde politique" qu'il promet de dépasser. "Nous en avons fini avec cet ordre ancien et nous devons aller au bout de la refondation politique en cours", dit-il. "Ma responsabilité, c'est bien d'aller au bout de cette refondation". Une refondation qui, d'ailleurs, était également promise à sa façon par Jean-Luc Mélenchon. 

En vidéo

Emmanuel Macron répond à Jean-Luc Mélenchon sur TF1

Le message aux électeurs du Front national

"Je ne jugerai jamais un Français qui vote pour le Front national", a lancé le candidat d'En Marche. "Mais je combattrai toujours le FN parce qu'il ne mérite pas votre colère, il l'exploite, a-t-il ajouté. Pour Emmanuel Macron, les Français ont exprimé "de l'espoir" lors du premier tour, mais aussi "de la colère". "Ils veulent changer le cours des choses, et nous voulons l'entendre." 

En vidéo

Emmanuel Macron dit son "respect" aux électeurs qui voteront non pas pour son projet mais contre Marine Le Pen

Le candidat a également averti les électeurs de Marine Le Pen sur ce qu'il pense être la conséquence de son projet de sortie de l'euro et de l'Union européenne : "Ce sera l'appauvrissement de tous les Français qui ont une épargne. Ce sera le renchérissement de tous les biens que nous ne produisons plus. Parce que la France est dans le monde, c'est notre réalité quotidienne". Il s'en est pris aussi aux "cadeaux" de Marine Le Pen, comme le retour à la retraite à 60 ans.

Ces cadeaux sont des mensonges car jamais le FN n'explique comment ils les paieront. Il y aura un cocu dans l'histoire, mais nous ne le connaissons pas, parce qu'ils mententEmmanuel Macron

En vidéo

Emmanuel Macron souligne les conséquences de l'abandon de l'euro

Le message aux électeurs déçus du premier tour

Conscient d'être mis en danger par l'abstentionnisme revendiqué par un nombre croissant d'électeurs, en particulier les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron tente de les convaincre de se rendre dans les bureaux de vote le 7 mai. "Certains prétendent que le choix auquel ils sont soumis ne serait pas un vrai choix. Mais c'est la règle d'un processus démocratique. Les deux choisis au premier tour ont le droit de concourir au second. Ils ne peuvent pas en permanence appeler à la vitalité démocratique et ne souhaiter qu'une forme de démocratie, celle où ils gagnent".

En vidéo

"Ne pas se positionner (pour le second tour), c’est renforcer madame Le Pen et un projet de sortie de l’Europe", dit Emmanuel Macron

Le message aux électeurs de François Fillon

Emmanuel Macron, vilipendé à droite pour sa conception présumée de la société, à également tendu la main aux électeurs de droite, dont une partie envisage de s'abstenir ou de voter en faveur de Marine Le Pen. Il a notamment évoqué sa vision de la famille, rappelant qu'il la "protégerait" sous toutes ses formes et qu'il n'autoriserait pas la gestation pour autrui (GPA), ardemment combattue par les catholiques de droite, s'il était élu. Cette mise au point faite, il a également précisé qu'il ne reviendrait pas sur la réforme du Mariage pour tous adoptée au cours du quinquennat.

En vidéo

Emmanuel Macron défend le mariage pour tous mais s'oopose à la GPA

Le message aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon

Alors que Jean-Luc Mélenchon réclamait des signes en direction de La France insoumise la veille, Emmanuel Macron a en partie répondu à ses électeurs. Il a ainsi annoncé qu'il demanderait à "une commission d'experts indépendante, irréprochable", de réfléchir aux conséquences environnementales et sociales de l'accord international de libre-échange CETA, combattu depuis des mois par la gauche radicale.  Il promet de tirer les conséquences d'un avis négatif sur ce traité contesté. 

En vidéo

CETA : Emmanuel Macron créera une "commission d'experts"

La main tendue s'arrête là. Car le candidat a également répondu à Jean-Luc Mélenchon à propos de sa demande d'abrogation de la loi Travail, adoptée durant le quinquennat. Et c'est niet. Emmanuel Macron compte bien aller plus loin et réformer en profondeur le Code du travail, l'une des promesses les plus contestées par la gauche radicale. "Je veux pouvoir agir", a-t-il justifié. "Ces réformes, nous les avons portées, nous les ferons."

En vidéo

Emmanuel Macron répond à Mélenchon : non, il ne reviendra pas sur la loi Travail

Le message aux associations et aux ONG

Chéries notamment par le candidat socialiste Benoît Hamon et par les écologistes, associations et ONG auront trouvé, lundi, une oreille attentive en la personne d'Emmanuel Macron. Celui qui promet d'être "le président des sans-droit, des sans-grade" a également assuré qu'il gouvernerait en s'appuyant sur l'expertise de ces acteurs de la société civile. Un clin d'oeil, là encore, aux électeurs de gauche attachés aux contre-pouvoirs incarnés par les lanceurs d'alerte et par le monde associatif. 

En vidéo

Emmanuel Macron : "J'ai entendu cette soif de démocratie"

Toujours en direction des électeurs de gauche, il a enfin insisté sur son ambition en matière d'écologie - son projet a été régulièrement critiqué à gauche pour ses insuffisances -, rendant hommage au bilan de l'actuelle ministre, Ségolène Royal, en matière de transition écologique et promettant de poursuivre son travail.

En vidéo

Emmanuel Macron rejoint la ligne de Ségolère Royal sur l'environnement

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle. 

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter