Lille : le Front de gauche écarté par Martine Aubry pour le second tour

Lille : le Front de gauche écarté par Martine Aubry pour le second tour

DirectLCI
POLITIQUE – Tandis que la maire de Lille va fusionner sa liste avec celle des Verts (11,08 %) au second tour des municipales ce dimanche, aucun accord n’a pu être trouvé avec celle du Front de gauche (6,17 %), qui a présenté une candidature autonome au premier tour. Sa tête de liste, Hugo Vandamme, évoque un "mépris pour les électeurs."

Il n’en revient toujours pas. La liste du Front de gauche (6,17 %), conduite par Hugo Vandamme au premier tour à Lille, a été écartée ce mardi par Martine Aubry pour le second tour des municipales. Pour la première fois depuis 41 ans, les communistes avaient décidé de présenter une candidature autonome au premier tour. Avec un score inférieur à 10 %, le Front de gauche lillois paie aujourd’hui l’addition, contrairement aux Verts (11,08 %), emmenés par Lise Daleux, qui ont fusionné avec les socialistes.

"Tout a été fait pour qu’il n’y ait pas d’accord, indique à metronews Hugo Vandamme. Les propositions visaient à nous ridiculiser : on nous a par exemple proposé seulement deux places, ce qui rend impossible la constitution d’un groupe."

"Un profond mépris"

A titre personnel, l’ancien conseiller municipal communiste lors du précédent mandat s’est vu proposer une place en 48e position, c’est-à-dire inéligible à toute forme de responsabilité. "Il y a un profond mépris pour nos électeurs. A aucun moment, nous n’avons pu rencontrer directement Martine Aubry", ajoute Hugo Vandamme.

Présent également sur la liste du premier tour, Joseph Demeulemeester est lui aussi furieux. "Nous représentons 12 % des voix de gauche, nous ne réclamions à peine 12 % des sièges de la liste, confie-t-il. En réalité, Martine Aubry a voulu régler ses comptes, en affichant une susceptibilité et une attitude autoritaire. C’est irresponsable avec un Front national à 17 % et tandis qu’elle a perdu douze points par rapport à 2008." Le Front de gauche de Lille a décidé de ne pas appeler à voter ouvertement pour la liste PS-EELV au second tour de dimanche.

 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter