LIVE LÉGISLATIVES - Edouard Philippe veut "aller vite" dans la réforme du code du travail

DirectLCI
DIRECT - Au lendemain de la clôture des candidatures, la campagne pour les élections législatives (11 et 18 juin prochains) peut réellement démarrer. Et tandis que Les Républicains organisent leur meeting national pour lancer les hostilités, tous les candidats, dont Jean-Luc Mélenchon et Dieudonné, vont labourer le terrain.
Live

#POPULARITÉ

Etat de grâce pour Macron ? Selon le baromètre Ifop pour le JDD, le président démarrerait son mandat avec 62% de popularité, à peine mieux que François Hollande à ses débuts. Son Premier ministre bénéficie, lui de 11 points de moins.

#PHILIPPE

Le Premier ministre évoque également le dossier de Notre-Dame-des-Landes, annonçant une "médiation de six mois", précisant que Nicolas Hulot et lui-même veulent que "toutes les options - maintien comme abandon du projet - soient sur la table."

#EDOUARD PHILIPPE

"Il faudra aller vite". Interviewé par le JDD, le Premier ministre Edouard Philippe prévient de ses intentions pour réformer le Code du Travail. Le chef du gouvernement annonce aussi la publication prochaine d'une méthode de travail pour le gouvernement et le lancement d'un audit public "dans les prochains bornes". 

#LÉGISLATIVES

Un nouveau sondage de l'Ifop pour le JDD à paraître ce dimanche donne Jean-Luc Mélenchon en tête du premier tour dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, avec 38% des voix, contre 13% pour le PS Patrick Mennucci. Au second tour, il serait accompagné par la candidate REM  Corinne Versini. Le second tour est toutefois plus ouvert, puisque Jean-Luc Mélenchon n'est donné gagnant qu'avec 53% des voix.

#GOUVERNEMENT

Contrait par Emmanuel Macron de quitter la présidence de la région Bretagne, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé son prochain départ de l'hôtel de Courcy. "Dans quelques jours, la majorité régionalse se réunira et je réunirai pour ma part mes vice-présidents afin de déterminer le calendrier et le processus de ma succession", a précisé le chef de la diplomatie en marge de l'inauguration de la nouvelle gare de Lorient, sa ville natale dont il fut le maire et le député.

#IRAN

Emmanuel Macron a transmis "ses salutations" au  président iranien Hassan Rohani pour sa réélection à la tête de la République islamique, samedi 20 mai. Le chef d'Etat  par ailleurs félicité son homologue pour "le bon déroulement du scrutin" et annoncé souhaiter que "ce nouveau confirme l'amélioration des relations anciennes entre la France et l'Iran".

#LÉGISLATIVES

Si vous cherchez où Emmanuel Macron ira piocher pour constituer sa majorité s'il n'y a pas assez de députés de la République en marche à l'Assemblée, voici un aperçu.

Législatives : de Valls à Le Maire, ces poids-lourds de gauche et de droite que Macron ménage

Législatives : de Valls à Le Maire, ces poids-lourds de gauche et de droite que Macron ménage

#BAROIN

François Baroin se pique de reprendre le volontarisme de Manuel Valls : "Rien n'est écrit. Rien n'est écrit. Il y a eu une première surprise, on pensait qu'il fallait 25 à 30 ans pour être élu chef de l'Etat. Une deuxième avec l'effondrement du Parti socialiste. La troisième surprise, c'est qu'on nous promet une majorité pour le nouveau Président mais que les Français ne veulent pas d'un parti unique", promet-il.

#BAROIN

VIDEO - François Baroin : "Nous ne sommes pas des pions ou des pièces sur un échiquier"

#BAROIN

François Baroin : "Avec l'ensemble des Républicains et de l'UDI, je vous propose de donner à la France une majorité claire, de droite et du centre. La présence de François Bayrou et des hiérarques socialistes montre que la politique de ce gouvernement penchera à gauche"


"En Marche ne s'est pas substitué à la gauche et la droite. Les électeurs ne seront pas dupes. Le renouvellement va se faire dans la clarté de nos convictions"

#LR

#BAROIN

François Baroin : "La campagne qui s'ouvre est très particulière. C'est la mère des batailles. C'est elle qui va fixer les grandes orientations pour les cinq années à venir"


"Je voudrais que nous donnions à notre pays un gouvernement de la droite et du centre. Une majorité sans ambiguïté, sans faux semblants"


"La présidentielle nous a blessés, mais nous sommes debout. Les républicains ne marchent pas à genoux. Nous avons avec nous des millions d'électeurs dont nous sommes les interprètes, mais aussi les garants"

#PECRESSE

Valérie Pécresse : "Chez nous, il y a quelques règles : pas de parachutage, pas de débauchage, pas de marchandage. C'est comme ça qu'on a les meilleurs candidats"

#PECRESSE

#PECRESSE

Valérie Pécresse au meeting LR du Parc Floral : "J'ai envie de dire à En Marche, vous n'avez pas le monopole du renouvellement... Le renouvellement il est là !"


"Tout reste ouvert pour les législatives. Allons jusqu'au bout des désirs d'Emmanuel Macron, donnons lui un gouvernement de la droite et du centre en entier !"


"Je crois à une droite bien dans ses valeurs, bien dans son époque, qui défend plus que tout une certaine idée de la France"


"Le FN passe sa vie à dénoncer. Mais quand nous proposons des solutions, il vote toujours contre"

#CAMBADELIS

#LE MAIRE

#HAMON

#LR

Vincent Jeanbrun, maire de L'Haÿ-les-Roses : "Le président de la République veut une nouvelle majorité ? Nous allons lui donner... La nôtre !" 

#DIRECT

Suivez notre journaliste en direct du meeting LR-UDI, sur notre Facebook live

#LR

Irvin Bida, candidat LR contre Nicolas Dupont-Aignan dans la 8e circonscription de l'Essonne, fait huer le fondateur de Debout la France lors du meeting de la droite au Parc Floral : "J'affronte le désormais partenaire du FN, celui qui nous a trahis... Il l'a bien mérité"

#SARKOZY

VIDEO - Même retraité de la politique, Nicolas Sarkozy est présent dans la campagne LR... Lorsque Manon Laporte, candidate à Montreuil, évoque son nom, c'est l'ovation dans la salle

#LR

VIDEO - En introduction au meeting LR-UDI au Parc Floral, la porte-parole de campagne Florence Portelli ironise sur le nouveau gouvernement : "Nous croyons être en 2017 après Jésus-Christ, nous sommes en fait en l'an I après Macron. Ça, c'est le monde macronien. L'autre monde, l'ancien monde selon lui, c'est celui auquel nous appartenons, et dont nous sommes fiers"

#NKM

#MENNUCCI #MELENCHON

#CORBIERE

#COLLOMB

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb se rendra samedi soir au Parc olympique lyonnais. Il fera un point sur la sécurisation des grands événements sportifs et rencontrera les forces de sécurité. En avril dernier, des affrontements étaient survenus entre supporters de l'OL et du Besiktas.

#ACCOYER

#COLLOMB

#DIEUDONNE

VIDEO - En officialisant sa candidature face à Manuel Valls dans l'Essonne, le polémiste Dieudonné pose à côté de Nolan, le jeune militant qui avait giflé l'ancien Premier ministre. "Ce soufflet est un soufflet d'honneur", assure Dieudonné. "Par ce geste extrordinaire, il a redonné espoir à une grande partie des jeunes de ce pays".

#PHILIPPOT

#CASTANER

Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, est candidat aux législatives dans sa circonscription des Alpes de Haute-Provence

#FN

#DIEUDONNE

#VALLS

#MELENCHON

#DIEUDONNE

VIDEO - Le polémiste Dieudonné officialise sa candidature aux législatives dans la 1re circonscription de l'Essonne, face à Manuel Valls. "Je m'engage dans cette élection car Manuel Valls est responsable du terrorisme. Par sa politique, il a poussé une partie des gens au désespoir", justifie-t-il. 


Dieudonné fera campagne avec Nolan, le jeune militant poursuivi pour avoir giflé l'ancien premier ministre lors de sa campagne pour la primaire citoyenne. "Nolan a par son geste extraordinaire redonné espoir à la jeunesse", explique l'ancien humoriste condamné en janvier par la justice belge pour des propos négationnistes.


Dieudonné veut aussi être candidat à l'élection présidentielle au Cameroun. 

#MACRON

Emmanuel Macron recevra dimanche soir le président du conseil des ministres italien, Paolo Gentiloni. Ils feront une déclaration conjointe avant de dîner ensemble, selon un communiqué de l'Elysée.

#MELENCHON

#MELENCHON

Nouvel épisode dans la guerre ouverte entre le PCF et Jean-Luc Mélenchon avant les législatives. Pierre Dharréville, le secrétaire national du PCF dans les Bouches-du-Rhône, a dénoncé samedi "le gâchis" causé selon lui par le patron de La France insoumise.


"Nous avons pris connaissance de la décision de Jean-Luc Mélenchon de présenter des candidats dans toutes les circonscriptions de Marseille" alors que le PCF s'est retiré au profit de La France insoumise dans quatre d'entre elles. "Jean-Luc Mélenchon donne l'impression de mépriser celles et ceux qui ne l'ont pas attendu pour mener bataille".

#GUAINO

#PHILIPPE

VIDEO - "C'est qui le monsieur ?" Au Havre, un enfant de 6 ans interpelle Edouard Philippe, qui vient de démissionner de sa fonction de maire pour se consacrer à Matignon. Quand le nouveau Premier ministre tourne les talons pour aller le saluer, loin de se décontenancer, le garçon refuse de lui serrer la main. C'est qui fait rire Edouard Philippe. 

#PHILIPPE

Edouard Philippe quitte son mandat de maire. "C'est forcément un moment émouvant. Le lien entre un maire et sa ville est le lien le plus particulier. Je passe le témoin. J'abandonne mon mandat de maire mais pas ma ville" [il reste conseiller municipal, NDLR]. 


"On peut se saisir de ce moment historique pour faire avancer le pays. Toute l'action que nous allons mettre en oeuvre s'inscrirait dans cette logique, l'optimisme et l'espérance. On va rebondir, mais on a beaucoup de travail"

C'est reparti. Alors que la campagne officielle pour la présidentielle s'est terminée le 4 mai dernier et que depuis la victoire d'Emmanuel Macron, et la recomposition politique qu'elle a provoquée, toutes les familles politiques encaissent le coup, voilà qu'une nouvelle bataille dans les urnes se profile : celle pour les élections législatives. Car au lendemain de la clôture des dépôts de candidatures, le "3e tour" de la présidentielle peut maintenant commencer...

Les enjeux sont très simples : pour la République en Marche (REM), émanation du parti du nouveau président de la République, il s'agira de remporter le scrutin et d'offrir à Emmanuel Macron une majorité de députés à l'Assemblée nationale pour lui permettre de mettre en place son programme. Pour les autres formations politiques traditionnelles, il s'agira de peser un maximum dans l'hémicycle. Voire, notamment pour Les Républicains, qui lancent leur campagne lors d'un meeting national organisé au Parc Floral de Vincennes, de tenter d'installer une cohabitation à la tête de l'exécutif.

Edouard Philippe dit au revoir au Havre

Pour le FN et la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, qui multiplie les déplacements à Marseille où il se présente, le but est d'incarner après cette élection la "vraie" opposition au gouvernement en place. Pour le PS, l'heure est à sauver les apparences et éviter de revivre le fiasco et la désunion autour de Benoît Hamon dans sa course complètement ratée vers l'Élysée. Gauche toujours, le désormais très solitaire Manuel Valls, qui a tourné le dos à sa famille socialiste avant d'être rejeté par la REM, voit Dieudonné, un de ses adversaires dans sa circonscription d'Evry et Corbeil-Essonnes, lancer lui aussi sa campagne. 


Quant au Premier ministre Edouard Philippe, dont une partie du gouvernement nommé mercredi jouera son poste dans prochaines semaines, il s'est rendu au Havre pour dire au revoir à ses concitoyens. Une ville dont il était maire depuis 2010, avant d'entrer à Matignon.  

Plus d'articles

Sur le même sujet