LIVE POLITIQUE – Cazeneuve ne veut pas "d'un tête-à-tête entre Macron et la droite"

LIVE POLITIQUE – Cazeneuve ne veut pas "d'un tête-à-tête entre Macron et la droite"

EN DIRECT – Au lendemain de l’annonce par Donald Trump du retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, les réactions sont encore nombreuses ce vendredi dans la classe politique. Mais la campagne des législatives, à presque une semaine du premier tour, a vite repris ses droits. Toutes les infos sont à suivre dans ce live.

Live

#MACRON #TRUMP

"Make our planet great again" : au-delà de la punchline, la réponse de Macron à Trump a-t-elle convaincu les écologistes ?

#NDDL

Alors que le Président Macron a multiplié les remontrances à l'égard de Donald Trump et les engagements écologistes, le dossier aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes revient sur le devant de la scène.

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : trois médiateurs nommés, et déjà des critiques chez les élus locaux

#DE GAULLE

L'auteur de la vandalisation de la tombe du général de Gaulle a été condamné à un an de prison avec sursis, ce vendredi.

#LÉGISLATIVES

Majorité écrasante pour la République en marche, catastrophe en vue pour la gauche, selon un sondage

#CAZENEUVE

Le précédent chef du gouvernement explique également la nécessité d'avoir un fort nombre de députés PS : "Je souhaite la réussite du Président, c'est pour ça que je ne veux pas que ça s'installe un tête à tête entre lui et la droite."

#CAZENEUVE

L'ex PM fait le service après-vente du quinquennat : "Les signaux économiques sont excellents, et on a l'impression qu'il a suffi que le nouveau Président se mette au pouvoir pour faire oublier ce que nous avons fait. [...] Il y a un bilan à défendre, notamment ce que nous avons fait sur le plan de l'Education nationale, le plan de 60.000 postes d'enseignants, qui est menacé d'être détruit."

#CAZENEUVE

Ancien Premier ministre et chef de file du PS pour les législatives, Bernard Cazeneuve tient à rappeler le travail fait par la majorité de François Hollande sous son quinquennat. "On a l'impression que la moralisation de la vie publique a commencé le 7 mai."

#HULOT

"La France va garder son leadership, mais elle n'agit pas seule. [...] Je suis très fier de la réaction du président. L'accord de Paris n'est pas renégociable."

#HULOT

"Derrière cette injonction climatique, ce n'est pas le sort de la planète, c'est les conditions de survie de l'humanité. Mais il y a aussi une opportunité économique, la Chine, l'Inde, la Russie l'ont bien compris, un modèle social, plus humain et énergétique qui va répartir l'énergie dans le monde. C'est une occasion unique pour l'humanité de se retrouver."

#HULOT

"C'est d'une violence extrême, mais une fois qu'on a dit ça, ne tombons pas dans le défaitisme. Peut-être cela va-t-il ressouder une belle humanité. L'accord n'est pas mort."

#HULOT

"Ma première réaction, c'est un sentiment de honte. Le message envoyé à celles et ceux qui sont obligés de se déplacer à cause de l'utilisation des énergies fossiles, c'est une humiliation cinglante. Jean-Paul Sartre disait : le seul point de vue qui vaille, c'est celui des victimes."

#HULOT

Le ministre de la Transition écologique est l'invité d'Audrey Crespo-Mara, sur le plateau de TF1. Il va réagir au retrait annoncé par Donald Trump de l'accord de Paris sur le réchauffement climatique.

#CAMPAGNE

Le secrétaire d'Etat aux Relations parlementaires reçoit le soutien du Premier ministre Edouard Philippe.

#LÉGISLATIVES

La REM a décidé de maintenir deux investitures polémiques en vue des élections. La première, Houmria Berrada (Nord), avait été condamnée à huit mois de prison avec sursis pour faux et usage de faux document, alors qu'elle s'était créé un faux diplôme d'avocate. Olivier Serva (Guadeloupe) avait de son côté été épinglé pour des propos homophobes prononcés en 2012 : "Pour le chrétien que je suis, quand je lis la Bible, il est écrit qu’un homme qui couche avec un homme ou une femme avec une femme, c’est une abomination." Après avoir présenté ses excuses, il a été maintenu.

#LÉGISLATIVES

Et revoici Christiane Taubira, au soutien de Mathieu Hanotin, ex-directeur de campagne de Benoît Hamon.

#LÉGISLATIVES

Une âpre bataille entre quatre protagonistes, où la candidate du PS, ex-ministre du Travail, a annoncé qu'elle se désisterait envers le candidat LR/UDI s'il arrivait devant elle au premier tour.

18e circonscription de Paris : chez Myriam El Khomri, la revanche de la loi Travail se joue à quatre

#LÉGISLATIVES

Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle, qui avait appelé à voter Jean-Luc Mélenchon ("Il y a une nécessité de rassembler et il est impossible de le faire sans lui"), regrette la stratégie de "forteresse" choisie par l'insoumis, pour les élections législatives. Une interview à découvrir dans Libération.

#MACRON #PESQUET

Le Président et l'astronaute.

"Vous nous avez fait rêver" : ce que Macron et Pesquet se sont dit juste après le retour sur Terre de l'astronaute

#MORALISATION

Nous avons posé la question à quelques élus.

Ils devront désormais justifier toutes leurs dépenses : que pensent les députés de la réforme de leur indemnité de frais de mandat ?

#MACRON

"Je voulais vraiment saluer le CNES, les équipes, car je sais combien c'est un travail collectif. Bravo à toutes et tous. On est extrêmement fier de cette excellence française et européenne qui est aujourd'hui illustrée."

#MACRON

"Nous nous verrons le 19, et j'espère que vous allez pouvoir voir votre famille et en profiter. Je vous le redis, je ne veux pas vous fatiguer au-delà du raisonnable, combien nous sommes formidablement fiers de vous."

#MACRON #PESQUET

EM : "Je crois que vous ne réalisez pas à quel point vous nous avez inspirés."

TP : "Tant mieux, j'espère que ça suscitera des vocations pour des carrières scientifiques.

EM : "Moi j'en suis sûr, surtout pour continuer à avancer dans la recherche dans le spatial. Depuis que vous êtes parti, il s'est passé pas mal de choses, vous vous êtes tenu informé, mais on vous fera un brief complet en rentrant."

TP : "Avec grand plaisir, monsieur le Président."

#MACRON #PESQUET

EM : "En tout cas, vous nous avez fait rêver. Vos collègues qui nous briefaient nous ont dit que vous étiez allé au-delà des 100% d'objectifs."

TP : "Oui, ça intéresse les gens, alors j'ai voulu partager ça avec le plus grand nombre."

#MACRON #PESQUET

EM : "On est tous et toutes très fiers de vous. On vous regarde, on vous voit. Comment vous vous sentez ?"

TP : "Je me réhabitue doucement à la gravité mais ça va très bien, tout s'est bien passé, de manière absolument splendide. On va très, très bien."

#MACRON #PESQUET

Le président s'exprime avec l'astronaute au moyen d'une webcam. "On vous fera une update quand vous reviendrez."

#LÉGISLATIVES

NKM a été adoubée par son prédécesseur dans la deuxième circonscription de Paris, un certain François Fillon.

#POUTOU

Il n'est peut-être pas candidat mais il assure le service après-vente. En soutien à Sophie Planté, candidate dans l'Ille-et-Vilaine, l'ex-représentant du NPA dans la course à la présidentielle s'est fait vendeur de melons pour l'occasion, raconte Ouest-France.

#PRÉSIDENT SYMPA

Ils sèchent les cours, Macron leur signe un mot d’excuse

#BAROIN

François Baroin (LR) a dénoncé, vendredi à Saint-Florent (Haute-Corse), "l'incohérence" d'Edouard Philippe, qui, en matière de fiscalité, se fait "le porte-parole d'un projet" qu'il combattait il y a encore "trois semaines". "Le Premier ministre soutient des candidats qui portent une augmentation des impôts spectaculaire avec la hausse de la CSG", a dit le chef de file de la droite, en déplacement en Haute-Corse jusqu'à samedi

#MACRON

#CAZENEUVE

#JUPPE

#LEGISLATIVES

Selon le Quai d'Orsay, 1.3 million de Français de l'étranger inscrits sur les listes électorales sont appelés à voter pour le premier tour dès le 3 juin sur le continent américain, et le 4 juin dans le reste du monde (en France métropolitaine, le premier tour a lieu le 11). 

#SARKOZY

#LE PEN

#AUBRY

#SOLERE

#SONDAGE

#ROYAL

Ségolène Royal sur LCI, à propos du projet de loi de moralisation : "On vit une époque où il faut de la transparence"


Sur Emmanuel Macron : "Le monde change. Il est très important qu'on sente à la tête du pays une dynamique de l'action". "Ce qui est important, c'est la clarification des règles. Ces feuilletons à répétitions sont accablants"


"Le lien essentiel de la politique, c'est la confiance. Il y a une attente. Il faut éviter des processus interminables de réformes. Il ne faut pas casser la reprise de confiance, être très pragmatiques, très opérationnels"

#MACRON

Depuis le siège du CNES, Emmanuel Macron s'entretiendra avec l'astronaute Thomas Pesquet par visioconférence dès que ce dernier aura atterri, selon un communiqué de l'Elysée

#BAYROU

Loi de moralisation : "Si jamais les parlementaires ne la votent pas, ce sera un carnage"

#CAMBADELIS

Le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis sur Europe 1 à propos de Richard Ferrand : "Il devrait de lui-même quitter sa responsabilité parce qu'il obscurcit tout le débat politique. On ne parle que de ça. Et lui-même ne peut pas exercer sa fonction, on ne lui parle que de ça"

#MORALISATION

Moralisation de la vie politique : Pierre Laurent (PCF) veut des "citoyens ordinaires" à l'Assemblée

#INSOUMIS

#LAURENT

Pierre Laurent à propos d'Emmanuel Macron : "Je pense qu'on risque d'aller vers de nouvelles déceptions amères. La séduction ne fait pas une politique"

#LAURENT

"Nous avons mené avec Jean-Luc Mélenchon la campagne présidentielle, nous devions mener ensemble celle des législatives. Il y a des dizaines de députés de gauche à gagner dans cette élection. Il faut concentrer nos efforts là-dessus, arrêter les petites phrases inutiles. Nous aurons besoin de travailler ensemble dès cet été face à la nouvelle offensive contre le code du travail"


"Après l'échéance électorale, je souhaite ouvrir un grand débat" sur l'avenir du PCF. "75% des candidats que nous présentons n'ont aucun mandat. La jeunesse prend toute sa place. Je n'ai aucun tabou pour montrer la nouveauté de notre projet", y compris un changement de nom.

#LAURENT

Pierre Laurent : "Je pense que le nombre de députés communistes et Front de gauche peut être doublé dans la prochaine Assemblée"


"Il y a un besoin de renouvellement qui nous concerne aussi. Il faut dire qu'on est pas aidés par le système. Le PCF est spolié totalement de son temps d'antenne. Il va disposer de 5 minutes de temps d'antenne, c'est un scandale. Le président du CSA n'a pas pris la peine de me répondre"

#LAURENT

Pierre Laurent, patron du PCF, invité de LCI : "L'Assemblée nationale : il faut créer de nouvelles garanties permettant aux citoyens ordinaires d'accéder à des fonctions d'élus, avec par exemple des garanties de retour à l'emploi"


"Les élus communistes qui viennent du monde des employés, des ouvriers, savent combien c'est difficile de retrouver un travail"

#LAURENT

Pierre Laurent, patron du PCF, invité de LCI : "Richard Ferrand devrait démissionner. On ne peut pas passer des semaines sur sa situation. Cela ne doit pas freiner le travail sur la moralisation de la vie politique"


"Pour lutter contre le conflit d'intérêts, il ne faut pas pouvoir cumuler un mandat à temps plein avec une autre activité"

#BAY

Nicolas Bay (LCP), secrétaire général du FN : dans la loi de moralisation, "il n'y a pas grand chose sur les conflits d'intérêts"


"Emmanuel Macron et son équipe son pas très motivés à l'idée de lutter contre les conflits d'intérêts"

Infos précédentes

La classe politique se réveille ce vendredi matin encore sous le choc de la déflagration  produite par Donald Trump en annonçant jeudi soir le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Les réactions, qui ont afflué de tous côtés dans la soirée, de Ségolène Royal à Emmanuel Macron, promettent d’être encore nombreuses tout au long de la journée. La maire de Paris Anne Hidalgo, après avoir décidé d’éclairer symboliquement en vert la façade de son Hôtel de ville jeudi soir, tient notamment une conférence de presse à 9h45.

Mais la campagne des législatives ne va évidemment pas s’arrêter pour autant. La tourmente dans laquelle est plongé le gouvernement avec l’affaire Richard Ferrand non plus. Au lendemain de la présentation par François Bayrou de la future loi pour la moralisation de la vie politique - rebaptisée "loi pour la confiance" par le garde des Sceaux-, Edouard Philippe est notamment l’invité de la matinale de RTL. Il se rendra dans l’après-midi dans les Alpes-de-Haute-Provence pour soutenir le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, qui se présente aux législatives. A noter que son prédécesseur à Matignon, Bernard Cazeneuve, ira de son côté à la mi-journée apporter son appui au patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, candidat dans le XIXè arrondissement de Paris.

Lire aussi

Découvrez tous les candidats de votre circonscription sur notre carte interactive.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - L'ONU "profondément inquiète" de l'escalade des violences en Israël et dans les territoires palestiniens occupés

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.