Emmanuel Macron mouille la chemise en soutien aux JO 2024 à Paris

REVIVEZ - Emmanuel Macron s'est offert un très long bain de foule en participant aux manifestations de soutien à la candidature de Paris aux JO de 2024. Dans le même temps, les nouveaux députés de La République en marche organisaient leur premier "séminaire de travail", avec au menu l'élection de Richard Ferrand comme président de groupe. Le conseil national du PS, lui, a annoncé officiellement qu'il ne votera pas la confiance au gouvernement Macron.
Live

#JO2024

Alors que Paris s’est transformé ce week-end en parc Olympique afin de favoriser la candidature de la capitale pour l’organiser des JO de 2024, Emmanuel Macron a donné de sa personne en jouant au tennis sur un court installé sur le pont Alexandre III. Il a ainsi échangé quelques balles avec Fabrice Santoro, Marion Bartoli, Lucas Pouille et Michaël Jeremiasz. 

#MACRON

#MACRON

Emmanuel Macron a clôturé en fin d’après le Pacte mondial pour l'environnement, organisé à la Sorbonne. Il a à cette occasion accusé Donald Trump, qui a décidé de retirer les États-Unis de l’accord de Paris, "de faire reculer ou bégayer l’histoire".

#RECASÉ

L’ancien collaborateur d'Alain Juppé, Gilles Boyer vient d’être nommé conseiller du Premier ministre, à partir du 1er juillet, selon un arrêté paru ce samedi au Journal officiel. Celui qui avait défendu une ligne "d'opposition bienveillante si la majorité présidentielle remport(ait) les législatives" a salué mercredi les "nominations méritées" au gouvernement des LR Sébastien Lecornu et Jean-Baptiste Lemoyne, ainsi que de Nathalie Loiseau, directrice de l'ENA et diplomate de carrière notoirement proche des juppéistes.

Candidat sous l’étiquette LR, il avait été battu par un candidat REM, Jacques Maire, au second tour des élections législatives dans la 8e circonscription des Hauts-de-Seine (8ème circonscription). Gilles Boyer est également un intime du Premier ministre, Édouard Philippe, avec qui il a écrit deux polars politiques (L'Heure de vérité et Dans l'ombre). 

#PS

Le Conseil national du PS, réuni samedi après-midi à Paris, devrait affirmer clairement l'appartenance du parti à l'opposition à la majorité présidentielle, selon son premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis. "Nous ne serons pas dans la majorité présidentielle". a déclaré le patron du PS en arrivant au Conseil national du PS.

Néanmoins, les dirigeants du parti autoriseront les parlementaires socialistes à voter contre la confiance au gouvernement ou à s'abstenir. Des représentants de l'aile gauche du parti, comme Guillaume Balas ou Marie-Noëlle Lienemann, souhaiteraient pour leur part que le Conseil national se prononce pour un vote "contre" la confiance, excluant donc l'abstention. Mais les membres de la motion majoritaire plaident pour en rester à une formulation plus consensuelle qui permette d'obtenir l'unanimité.

#EN MARCHE

Ils sont 308 ! Forcément, ça fait du monde sur la photo... Les députés REM, réunis en séminaire tout le week-end à l'Assemblée nationale, ont posé tous ensemble devant le Palais Bourbon. Richard Ferrand, le président du groupé élu dans la matinée est au premier rang.

#PS

Alors que le PS tient son conseil national ce samedi à partir de 14 heures pour rebondir après les désastreuses campagnes présidentielle et législative, le patron démissionnaire du parti, Jean Christophe Cambadélis conseille dans un entretien à Libération de "garder pendant un temps la collégialité" à la direction du PS après son départ. "Si on repart avec un Premier secrétaire, il y aura une majorité et une minorité, et on recommencera comme avant", dit-il, interrogé sur le risque que la direction collégiale intérimaire du PS, qui sera désignée le 8 juillet, ne se transforme en lutte pour la direction du parti. "Une direction collégiale préfigurerait le type de démocratie que nous voulons construire", poursuit-il.

#MACRON

La 40e édition de la Marche des fiertés, qui se tient ce samedi à Paris à partir de 14 heures, a pour mot d'ordre cette année "la PMA sans condition ni restriction" alors que la procréation médicalement assistée n’est aujourd'hui accessible qu’aux seuls couples hétérosexuels.

#FERRAND

Pour le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner,  l'élection de Richard Ferrand à la tête du groupe REM était "une évidence". Il évoque également les soupçons de favoritisme qui pèsent sur le patron du groupe REM.

#FERRAND

Les réactions à l'élection de Richard Ferrand à la tête du groupe REM à l'Assembléé n'ont pas tardé.

#FERRAND

Exfiltré du gouvernement en début de semaine, Richard Ferrand vient d’être élu à la quasi-unanimité président du groupe parlementaire de la majorité La République en Marche. Cette désignation est tout sauf une surprise puisque l'entourage d'Emmanuel Macron avait fait savoir lundi que le chef de l'Etat lui avait demandé de quitter le gouvernement pour "briguer" la présidence du groupe. Il était d'ailleurs le seul candidat.

#FERRAND

La députée REM Nadia Hai annonce sur Twitter l'élection de Richard Ferrand à la tête du groupe parlementaire de la majorité à l'Assemblée nationale.

#FERRAND

Le député Richard Ferrand s'exprime actuellement devant les parlementaires de la majorité à l'Assemblée. Sauf coup de théâtre, il devrait être élu président du groupe REM.

#LE MAIRE

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire indique dans un entretien au Figaro qu'il allait prendre "immédiatement" des "décisions difficiles" pour respecter les 3% de déficit public, sans encore les détailler. "Les comptes publics sont dégradés. Le précédent gouvernement n'a pas budgété des dépenses quasi certaines, comme la recapitalisation d'Areva (géant du nucléaire en difficulté, NDLR), et laissé filer la dépense depuis le début de l'année", explique-t-il. "Baissons-nous les bras? Ou prenons-nous immédiatement des décisions nécessaires pour tenir les engagements du chef de l'État ? L'intérêt national impose de prendre ces décisions difficiles pour repasser sous la barre des 3% de déficit public", dit le ministre, cinq semaines après sa prise de fonctions. 

#SÉMINAIRE REM

Après Jean-Paul Delevoye et Edouard Philippe, c'est au tour de la présidente d'En Marche, Catherine Barbaroux, de prendre la parole face aux députés de la majorité. "Nous devrons faire à la fois différemment et faire mieux : être progressiste c’est aussi prouver qu’une autre manière de faire de la politique est possible. Démontrer qu’au-delà des débats, des sensibilités et parfois des désaccords on peut construire des solutions partagées", a-t-elle déclaré.

#SÉMINAIRE REM

#SÉMINAIRE REM

Le Premier ministre, Edouard Philippe, s'exprime actuellement devant les députés REM à l'Assemblée. "La situation de notre pays est extrêmement difficile et il va falloir répondre aux attentes fortes exprimées et à l'optimisme dans notre pays", a-t-il dit. "Nous avons besoin de vous pour faire la loi, pour expliquer ce que nous allons faire", a-t-il ajouté. Il a par ailleurs prévenu les députés de sa majorité que cette législature ne sera pas de tout repos. "Il y aura peu de vacances et beaucoup de vent. Ça va souffler", a lancé Edouard Philippe.

#SÉMINAIRE REM

#SÉMINAIRE REM

Après leur rentrée administrative cette semaine, les 308 députés de la majorité sont actuellement réunis à huis clos à l'Assemblée. Au menu ce séminaire "d'information et de formation" : le fonctionnement du groupe et l'articulation de son travail avec celui du gouvernement et du mouvement, les méthodes de travail du député. L'élection mardi du président de l'Assemblée sera également abordée comme la répartition des autres postes clés. Trois députés ont officialisé leur candidature au perchoir : François de Rugy, Brigitte Bourguignon et Sophie Errante.

#SÉMINAIRE REM

Benoît Potterie et Nadia Hai, deux nouveaux députés REM, ont répondu à LCI à leur arrivée au séminaire de formation ce samedi.

#SÉMINAIRE REM

Qu'attendent les nouveaux députés REM de leur séminaire de formation, qui a lieu ce samedi matin à l'Assemblée nationale ?

#ÉCOLOGIE

En visite à Paris vendredi, Arnold Schwarzenegger a discuté écologie avec le président Emmanuel Macron. Les deux comparses ont d'ailleurs envoyé un petit message vidéo sur les réseaux sociaux.

#SÉMINAIRE REM

Avant la rentrée parlementaire mardi, les députés de la République en Marche sont convoqués ce samedi à 9h, dans la salle des fêtes de l'hôtel de Lassay, à l'Assemblée nationale, pour un séminaire de travail. Au menu de cette journée : rencontre avec les ministres du gouvernement Philippe et formation sur le travail législatif.

#RIHANNA

Sur Twitter, Rihanna a interpellé le président Emmanuel Macron en lui demandant s'il allait s'impliquer dans le projet #FundEducation (#FinancerL'Education). Elle compte ainsi faire pression sur des gouvernements pour qu'ils la soutiennent le plus vite possible.

#BONJOUR

Bienvenue à tous dans notre "Live politique" de ce samedi 24 juin 2017. Au menu notamment : le séminaire des députés REM à l'Assemblée nationale et le Conseil national du PS.

Macron tennisman


C'est l'une des images du jour. Emmanuel Macron tape quelques balles avec Fabrice Santoro, Lucas Pouille et Michaël Jeremiasz, sous le pont Alexandre III . Il tombe la veste et poursuit, assis dans un fauteuil handisport. Photos, selfies par dizaines... le président de la République s'essaie ensuite à la boxe. Toujours devant les caméras et des milliers de badauds venus découvrir les installations éphémères en l'honneur de la candidature des JO 2024 à Paris.  

Dans la course pour organiser les JO, Paris voulait faire la différence à  l'occasion de la Journée mondiale de l'olympisme, programmée vendredi, en  misant sur ses décors de carte postale et en faisant durer le plaisir un jour  de plus.     Adversaire de Paris, Los Angeles a misé sur la modestie en organisant des  activités pour 500 enfants sur une plage de Pacific Palisades, à une trentaine  de kilomètres du centre-ville, vendredi.

Prochain rendez-vous dans le calendrier olympique, le CIO doit se prononcer  le 11 juillet à Lausanne sur le principe d'un double vote pour l'attribution  des JO-2024 et 2028 aux deux villes candidates.  Le vote final aura lieu à  Lima, au Pérou, le 13 septembre.


Ferrand, patron des députés REM


La nouvelle majorité se met au travail. Les 308 députés de La République en marche se sont retrouvés à l'Assemblée nationale, pour un séminaire consacré à l'agenda des premières réformes de l'ère Macron, dont celle du Code du travail par ordonnance, la lutte contre le terrorisme, la prolongation de l'état d'urgence et les débats budgétaires. Des sujets qui seront discutés à l'Assemblée dès cet été (voir la vidéo ci dessous). 

En vidéo

En séminaire, les nouveaux députés En Marche apprivoisent leurs fonctions

Le PS s'oppose à Macron... sans s'opposer à l'abstention


Les socialistes réunis samedi en conseil national ont adopté une résolution plaçant "clairement" leur parti dans l'opposition et appelant à ne pas voter la confiance au gouvernement d'Edouard Philippe, le 4 juillet prochain.

La formulation retenue dans ce texte, approuvé à environ 85%, n'interdit donc pas aux députés qui le voudraient de s'abstenir. Ce qui n'a pas plu aux partisans de Benoît Hamon qui auraient préféré un appel plus clair à voter contre sans laisser une possibilité d'abstention.

 Le PS ne compte plus qu'une petite trentaine de députés, soit environ dix fois moins que lors de la précédente législature.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Sur le même sujet

Lire et commenter