Lyon : ces jeunes qui s’engagent dans la campagne

Lyon : ces jeunes qui s’engagent dans la campagne

DirectLCI
POLITIQUE – Si la capitale des Gaules est riche d’une histoire deux fois millénaire, la relève politique est également assurée. En effet, la jeunesse joue un véritable rôle dans la campagne. Témoignages.

Qui a dit que la politique était "un truc de vieux" ? A Lyon, de nombreux jeunes s’engagent avec énergie dans la campagne des municipales. S’ils n’ont bien évidemment pas tous les mêmes sensibilités, leur volonté reste identique : faire bouger la ville. Samantha Jimenez, 23 ans, figure par exemple sur les listes de Michel Havard (UMP-UDI). "Je suis à la fois sur le terrain et je gère aussi les réseaux sociaux", explique la jeune femme, pour qui la politique doit avant tout être "un moyen de changer concrètement la vie des gens."

Amaury Rubio étudiant de 25 ans, est carrément tête de liste écologiste,  dans le IIème arrondissement. "J’essaie de concilier les cours avec la campagne, ce qui n’est pas toujours simple. Mais depuis janvier, j’ai plus de temps donc ça va." Andrea Kotarac, 24 ans, est quant à lui tête de liste Front de Gauche-GRAM dans le VIIIème arrondissement. "Ça me fait un peu bizarre de voir ma tête sur les affiches, lâche-t-il. Mais cela fait partie du jeu", explique cet ancien socialiste "très préoccupé par l’abstention."

Voter pour la première fois

Le Parti Socialiste, justement, sait également séduire les jeunes, à l’image de Lucie Briatte, engagée auprès de Gérard Collomb . Originaire de Grenoble, cet orthophoniste de 28 ans, candidate dans le IIIème arrondissement, aurait pu quitter Lyon il y a six ans, à la fin de ses études. "Je ne l’ai pas fait car j’ai trouvé une véritable qualité de vie ici, et une volonté politique qui fait en sorte que tout le monde s’y retrouve. Les jeunes actifs veulent une ville active, et c’est le cas", estime-t-elle.

Pierre Lecœur n’a lui que 18 ans. Présent sur la liste centriste d’Eric Lafond , il votera pour la première fois dans quelques jours, ce qui ne se fera "pas sans émotion", lui qui s’intéresse depuis l’adolescence à la chose politique. Enfin, le Front National mise aussi sur la jeunesse, puisque sur les neuf candidats aux mairies d’arrondissements à Lyon, quatre ont moins de trente ans .
 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter