"Maintenant, il tombe dans le marigot" : Juppé répond aux attaques de Macron sur son passé judiciaire

DirectLCI
MEME PAS MAL - Alain Juppé, en déplacement en Corse mercredi, a répondu par "l'indifférence" aux attaques lancées la veille par Emmanuel Macron. Entre les deux hommes, la rivalité semble installée pour longtemps.

La bagarre à distance se poursuit entre Alain Juppé et Emmanuel Macron. Mercredi, lors de son déplacement de deux jours en Corse, le candidat à la primaire de la droite et du centre a répondu à l'ancien ministre de l'Economie. Ce dernier lui avait réservé la veille l'une des attaques les plus sanglantes de son meeting à Strasbourg sur le thème du renouvellement politique. Alain Juppé a préféré jouer le sang-froid et le mépris à l'égard du jeune responsable politique : 

Ça me laisse un peu indifférent... Il apprend très vite en politique politicienne, il a commencé par tuer le père, maintenant il tombe dans le marigotAlain Juppé

Il faut dire que mardi soir, Emmanuel Macron n'y est pas allé avec le dos de la cuillère. A l'adresse d'Alain Juppé, il a fait mine de se demander "comment on peut se présenter au suffrage des Français quand sa probité a été mise en cause". Et de sortir le code pénal pour dire que "la prise illégale d'intérêts est un manquement à la probité". L'ex-ministre faisait bien sûr référence à la condamnation d'Alain Juppé en 2004, dans l'affaire des "emplois fictifs" de la mairie de Paris. Une sortie qui ne pouvait que piquer au vif l'ancien Premier ministre. Il a notamment rappelé "la non-rétroactivité de la loi pénale" - sous-entendu, il a déjà été condamné pour ces faits et ne peut plus être incriminé. 

VIDEO - L'attaque de Macron contre Juppé et Sarkozy

En vidéo

Macron lâche ses coups contre Sarkozy et Juppé

Plus globalement, les échanges entre les deux rivaux - on leur prête un électorat potentiellement identique, situé politiquement au centre - ne cessent de se muscler. Il y a quelques jours, Alain Juppé avait lâché qu'Emmanuel Macron était "ni loyal, ni compétent". 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter