Marseille : Jean-Claude Gaudin peut-il perdre ?

Marseille : Jean-Claude Gaudin peut-il perdre ?

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES – Au lendemain des résultats du premier tour des élections municipales, la donne semble claire : le maire-sortant UMP, Jean-Claude Gaudin, est dans un fauteuil pour remporter un 4ème mandat. Mais sur le terrain, le candidat socialiste, Patrick Mennucci, s’active pour tenter de renverser la vapeur et limiter la percée du Front national.

Le PS peut sauver la mise
Sur les 8 secteurs de la ville, seul le 8ème secteur (15ème et 16ème arrondissements) est en ballotage favorable pour le PS. Avec 31,7 % des suffrages, Samia Ghali devance le FN (27,6 %) et l’UMP (21 %). Arrivé en 4ème position, le candidat du Front de gauche, Jean-Marc Coppola, devrait apporter une réserve de voix suffisante pour envisager une victoire de la socialiste. Equation plus difficile dans les 1er et 7ème arrondissements. Patrick Mennucci arrive en 2ème position avec 27 % des suffrages derrière l’UMP (38,6 %) mais devant le FN (15 %). Là aussi le report de voix du Front de Gauche et de la liste Diouf devrait lui être bénéfique mais le duel face à Dominique Tian s’annonce serré.

L’UMP sur la voie royale
Dans les 6ème et 8ème arrondissements, les jeux sont faits, Jean-Claude Gaudin a remporté la mairie de secteur. Dans les autres, mise à part le 1/7 (voir ci-dessus) et le 13/14 (voir ci-dessous), l’UMP est en passe de rafler les autres mairies de secteur "et notamment dans les 4ème et 5ème arrondissements où l'UMP Bruno Gilles ne sera pas rattrapé", estime le politologue Richard Ghévontian. Quasi assuré de l'emporter au final, Jean-Claude Gaudin risque, toutefois, avec un FN fort, de rater la majorité absolue.

Le Front national veut transformer l’essai
En tête dans le 7ème secteur (32,9 %), Stéphane Ravier a l’espoir de remporter la mairie des 13ème et 14ème arrondissements. Une seule condition pour lui : bénéficier d’une plus forte mobilisation pour obtenir de meilleurs résultats. Ambitieux, il déclare vouloir gagner trois mairies voire la mairie centrale, mais au jeu des pronostics, la donne lui est moins favorable dans les autres secteurs de la ville.

Quid de l’abstention ?
Avec seulement 52 % de taux de participation, l’abstention bat des records à Marseille. Une grande réserve de voix est donc possible pour l’UMP, le FN et le PS. Reste à savoir à qui cela peut profiter. En visite dans le quartier de Noailles, Patrick Mennucci a lancé lundi matin un appel aux abstentionnistes : "Vous avez sanctionné le gouvernement au 1er tour, au second, vous devez sanctionner Gaudin". Une formule un peu rapide selon Richard Ghévontian. "Si les électeurs ne se sont pas déplacés pour sanctionner le gouvernement, il paraît difficile qu’ils vont se mobiliser pour soutenir le candidat soutenu par le pouvoir", prédit-il.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter