Matuidi, Agnel, Douillet… : 60 sportifs appellent à voter contre la candidate FN

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

CITOYENS - Dans une tribune publiée ce mercredi dans "Le Monde", un collectif de sportifs et de dirigeants appellent à voter pour Emmanuel Macron, "le seul candidat qui s'inscrit dans le respect de la tradition républicaine de notre pays", selon eux.

Ils veulent faire barrage à Marine Le Pen "pour que le sport demeure un espace de liberté, d'égalité et de fraternité". Une soixantaine de sportifs, en activité ou retraités, ont signé ce mercredi dans les colonnes du Monde un appel à voter pour Emmanuel Macron. Parmi les signataires, on retrouve notamment le joueur du PSG Blaise Matuidi ou encore les champions olympiques Yannick Agnel, Lucie Décosse, Laura Flessel et David Douillet. 

Dans une tribune publiée ce mercredi, les signataires expliquent qu’ils souhaitent "continuer à être fiers de représenter" le drapeau tricolore : "La France des droits de l'Homme et du Citoyen doit continuer à rayonner dans le monde. (...) C'est pourquoi, en ces temps tourmentés et indécis, nous appelons à voter pour le seul candidat qui s'inscrit dans le respect de la tradition républicaine de notre pays : Emmanuel Macron", écrivent ces athlètes. 

En vidéo

Zidane prend position contre le FN

Des dirigeants également signataires

Parmi eux, une vingtaine de médaillés olympiques, dont de nombreux judokas ou encore le champion olympique d'équitation Philippe Rozier. Ils ont été imités par les anciens sélectionneurs du XV de France Pierre Villepreux et Philippe Saint-André.  De nombreux dirigeants (entraîneurs, présidents de fédérations, médecins) l'ont également paraphé : Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, Frédéric Thiriez, ancien président de la Ligue de football professionnel et Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif, signataire à titre individuel.

Pour mémoire,  Zinedine Zidane, actuel entraîneur du Real Madrid, avait appellé à voter contre Marine Le Pen vendredi dernier : "Les extrêmes, ce n'est jamais bon", avait-il notamment déclaré lors d'une conférence de presse d'avant-match. La candidate du Front national lui avait répondu ironiquement sur le plateau de BFMTV : "Avec ce qu’il gagne, je comprends qu’il vote Macron". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter