Mélenchon : "La France ne va passer son temps à parler de religions"

Mélenchon : "La France ne va passer son temps à parler de religions"

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
RAS-LE-BOL - Invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV mardi matin, Jean-Luc Mélenchon a exprimé sa lassitude à propos des débats sans fin sur le burkini.

Il fait une indigestion de burkini. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur les polémiques autour de ce vêtement, Jean-Luc Mélenchon a exprimé une grosse lassitude mardi matin sur BFMTV et RMC. Pour le candidat de gauche à la présidentielle 2017,  "la France ne va pas passer son temps à parler des religions". Selon lui, les Français partageraient d'ailleurs ce sentiment.  

"En France, il y a une majorité d'indifférents, d'athées et de croyants qui vivent leur foi dans leur coeur"Jean-Luc Mélenchon

Pour le fondateur du Parti de gauche, le message des Français serait le suivant : "Faites le chez vous, laissez-nous vivre notre vie". Et l'étalage public des sujets religieux ne serait pas leur tasse de thé. D'autant que ces débats pourraient avoir des conséquences à long terme. 

C'est vite fait d'allumer une guerre de religion. Cela commence par le fait de stigmatiser l'autreJean-Luc Mélenchon

D'où sa gêne à propos du burkini. Si Jean-Luc Mélenchon désapprouve "toute forme de comportement à caractère religieux", il juge que les arrêtés municipaux anti-burkini "favorisent les provocations et correspondent à une pratique tellement minoritaire qu'on en a jamais filmé en France". 

Marianne, seins nus ou pas

Le candidat à la présidentielle en a profiter pour tâcler la sortie de Manuel Valls, la veille, sur la "Marianne aux seins nus". Selon lui, "il n'y a pas besoin d'avoir les seins nus pour être Marianne [...] Je m'en voudrais qu'on enseigne cette idée qu'on est libre parce qu'on est nu". En outre, il fustige "l'hypocrisie" de Manuel Valls et de François Hollande, qui "ont privatisé une plage pour le roi d'Arabie saoudite". Il termine par une leçon de laïcité : "Moi président de la République, je ne serai pas chanoine. J'interdirai aux préfets et aux ministres de participer à une quelconque cérémonie religieuse."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La polémique autour du burkini

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter