Menaces d'attentat sur la présidentielle : Mélenchon envoie un SMS de "solidarité" à Fillon et Macron

Menaces d'attentat sur la présidentielle : Mélenchon envoie un SMS de "solidarité" à Fillon et Macron

SOLIDARITÉ - Après l'arrestation de deux personnes soupçonnées de vouloir commettre un attentat dans le cadre de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a adressé un SMS à François Fillon et Emmanuel Macron. "Je vous dis ma totale solidarité face à la menace", écrit notamment le candidat de La France insoumise.

Deux hommes soupçonnés de préparer un attentat contre la campagne présidentielle ont été arrêtés ce mardi matin à Marseille. C'est dans ce cadre tendu, alors que la sécurité a été renforcée autour de plusieurs candidats, que Jean-Luc Mélenchon a adressé un SMS à deux de ses concurrents, François Fillon et Emmanuel Macron.

Toute l'info sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Lire aussi

"Que notre campagne (...) soit le meilleur des démentis au programme totalitaire des terroristes"

Au premier, Jean-Luc Mélenchon a envoyé : "J'apprends que vous auriez été visé par un projet d' attentat. Je vous dis ma totale solidarité face à la menace. Que notre campagne en complète opposition soit le meilleur des démentis au programme  totalitaire des terroristes."

Au second, il a écrit : "On dit que vous auriez été menacé. Je vous dis mon émotion et ma complète solidarité personnelle. Que notre campagne et notre opposition républicaine soient la démonstration de l'échec du projet des violents."

En vidéo

Deux hommes soupçonnés de vouloir commettre un attentat avant le scrutin interpellés à Marseille

Un message plus cordial pour Emmanuel Macron

A noter, la petite différence qui s'est glissée entre les deux messages. Si Jean-Luc Mélenchon reconnaît être en "complète opposition" avec le candidat LR, il parle seulement d'"opposition républicaine" pour le candidat d'"En Marche !". 

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

Lire et commenter