Menaces de mort, insultes racistes... : Sonia Rolland explique pourquoi elle va voter contre Le Pen

Menaces de mort, insultes racistes... : Sonia Rolland explique pourquoi elle va voter contre Le Pen
ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
BARRAGE - Dans un long message posté sur Facebook, Sonia Rolland a expliqué pourquoi il était important de "voter contre Marine Le Pen" lors du second tour de la présidentielle, confiant avoir reçu des menaces de mort et insultes de militants d'extrême-droite lors de son élection de Miss France en 2000.

Quelques jours après Dany Boon, Sonia Rolland a pris à son tour son clavier pour partager un long message sur Facebook, expliquant pourquoi il était important de ne pas voter pour Marine Le Pen ce dimanche 7 mai, lors du second tour de la présidentielle. Le mot d'ordre : faire barrage à la haine et combattre un racisme bien trop ancré dans notre pays. Elle y raconte avoir été la cible de partisants du FN après être devenue Miss France il y a 17 ans.


"En 2000, au lendemain de mon élection de Miss France, j'ai reçu plus de 2.000 lettres d'insultes et de menaces de mort venant des partisans du FN, parce que pour eux, "Je ne représentais pas la France"... On a rayé/inscrit sur ma voiture "sale négresse", sur mon paillasson, je retrouvais de la merde de chien ainsi que sur la poignée de porte de mon appartement...", écrit-elle.

Le FN et de ses partisans sont toujours aussi nauséabondsSonia Rolland

Il est donc important pour elle d'éclairer les citoyens sur le vrai visage du FN, qui n'a pas changé en 15 ans, et ses dangers, malgré "le visage plus sympathique, la communication plus soignée, le sourire accompagne les promesses de campagne plus sociales en 2017".


"En 2002, pour mon premier vote présidentiel, j'eus le choix entre Chirac et Le Pen au 2nd tour... comme des millions de gens, je suis descendue dans la rue crier mon barrage au FHaine (...) Ils nous font croire qu'elle sera LA voix "du peuple" (mon père ouvrier doit se retourner dans sa tombe) mais nous savons tous que le fond, les idéaux du FN et de ses partisans sont toujours aussi nauséabonds & empreints d'un sentiment de pouvoir parce qu'ils seraient plus nombreux qu'avant...", continue-t-elle.

Et de conclure : "Le patriotisme n'est pas chasse gardée du FN. Le 7 mai j'irai voter contre Marine Lepen parce que j'aime mon pays".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter