Michel Havard (UMP) : "Collomb le maire bâtisseur se transforme en Monsieur Bricolage"

Michel Havard (UMP) : "Collomb le maire bâtisseur se transforme en Monsieur Bricolage"

DirectLCI
INTERVIEW – Le candidat UMP-UDI à la mairie de Lyon, deuxième à l’issue du premier tour, confie à metronews toujours croire en son élection dimanche prochain. Et espère mobiliser au maximum l’électorat. Entretien.

Quels enseignements tirez-vous du premier tour  ?

D’abord, un très net recul des listes du maire sortant. En 2008, il avait remporté six arrondissements sur neuf au premier tour. Il n’en a gagné aucun dimanche, alors que nous avons remporté le VIème. Ensuite, le score du Front National est historiquement élevé à Lyon, et cela va changer la configuration du second tour, puisque le FN peut se maintenir dans six arrondissements. Enfin, l’abstention : notre électorat n’est pas venu voter autant que nous pouvions l’espérer. C’est tout l’enjeu de ce second tour.

Pour vous, l’abstention, c’est donc la clé ?

Oui, c’est la clé du scrutin. Cette élection a un double enjeu, local et national. Localement, Gérard Collomb s’est allié avec les Verts, ses ennemis d’hier, avec qui il ne partage rien. Est-ce que les Lyonnais veulent confier la ville à une majorité qui n’est d’accord sur rien ? Ou préfèrent-ils une majorité unie avec un projet moderne ? Le soi-disant maire bâtisseur se transforme en Monsieur Bricolage. Et au niveau national, les Lyonnais veulent-ils être les bons élèves du gouvernement Jean-Marc Ayrault/François Hollande ? Je ne crois pas.

N’avez-vous pas, vous aussi, subi d’un vote-sanction ?

C’est vrai que ces dernières semaines ont aussi été un peu agitées pour nous. Maintenant, je n’ai pas l’habitude de rejeter la faute sur les autres alors c’est à moi et mes équipes d’essayer de mobiliser nos électeurs et c’est ce à quoi nous nous employons cette semaine.

"Le FN, meilleur allié électoral du PS"

A titre personnel, dans le Vème arrondissement , vous avez terminé de très peu (104 voix d’écart, ndlr) derrière Thomas Rudigoz, la tête de liste de Gérard Collomb. Comment le vivez-vous ?

Je savais que nous serions dans un mouchoir de poche, c’est effectivement le cas. Le second tour s’annonce très serré, dans un triangulaire avec le Front National. Je vais mener la campagne de toutes mes forces et j’ai bien l’intention de l’emporter dans le Vème.

Et ailleurs, que pouvez-vous espérer ?

La mobilisation des abstentionnistes peut être déterminante. Le IIIème ou le VIIème arrondissement sont par exemple des arrondissements clés. Ensuite, à gauche, la division avec le Front de Gauche peut aussi créer des contextes particuliers, comme dans le Ier , le IVème et pourquoi pas dans le VIIIème et le IXème arrondissement.

Le fait que le FN se maintienne à chaque fois ne joue pas en votre faveur…

Nous l’avons toujours dit, le Front National est le meilleur allié électoral du Parti Socialiste, lui permettant de souvent triompher dans les triangulaires. J’espère démentir cela, et j’appelle chacune et chacun à bien mesurer l’enjeu local et national de ce second tour.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter