Moi Président, j'inverserai la courbe du chômage : François Hollande l'a-t-il vraiment fait ?

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
UNE AFFAIRE DE COURBES - François Hollande a conditionné une éventuelle candidature à sa succession à la fameuse inversion de la courbe du chômage. Jeudi 24 novembre ont été publiés les derniers chiffres du chômage avant Quatre ans plus tard, un CICE, un pacte de responsabilité et moult initiatives plus tard, qu'en est-il du nombre de chômeurs en France.

La baisse de 0,3% du nombre de chômeurs au mois d’octobre 2016 n’est que l’épilogue du feuilleton qui aura marqué le quinquennat de François Hollande. Cette annonce était la dernière avant que le président révèle s’il se présente, ou pas, pour un second mandat, lui qui a directement lié son destin politique à la fameuse courbe du chômage.


Revenons en 2012. François Hollande a promis de faire baisser le chômage. Le 19 septembre, il s’engage solennellement, sur le plateau du 20 heures de TF1, à “inverser la courbe du chômage” d’ici un an. Mais ses débuts sur le front de l’emploi sont compliqués : fin 2012, on dénombre 200 000 chômeurs de plus. Le gouvernement dégaine le CICE en janvier 2013, un crédit d’impôt sur la masse salariale qui allège les charges des entreprises, dans l’espoir de stimuler les embauches. Au même moment, la courbe du chômage passe la barre symbolique des 10%.  

Dramatisation de l’enjeu

Le gouvernement amplifie sa politique d’aide aux entreprises avec le pacte de responsabilité début 2014 : en contrepartie de 41 milliards de baisses de charges, Pierre Gattaz, le président du MEDEF, a promis un million d’embauches. Mais le chômage continue de grimper. Le président dramatise l’enjeu : si la courbe ne s’inverse pas d’ici 2017, il ne se présentera pas pour un second mandat. 


La décrue s’amorce en 2015. A tout petits pas, la courbe redescend peu à peu. Depuis le début de l’année 2016, 101 300 personnes ont retrouvé un emploi. Le taux s’établit aujourd’hui à 9,7%. La baisse est amorcée, mais le chômage reste supérieur à son niveau de 2012. Plus de chômeurs qu'en 2012 mais une baisse significative depuis un an... l'inversion de la courbe dépend... de la courbe retenue. 

Lire aussi

En vidéo

Chômage : ce que cache le bilan de François Hollande

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter