Municipales 2014: Aurélie Filippetti en embuscade à Metz

Municipales 2014: Aurélie Filippetti en embuscade à Metz

DirectLCI
ELECTIONS - La ministre de la Culture figure en seconde position sur la liste du socialiste Dominique Gros. Un atout pour une ville en manque de réseaux parisiens mais aussi un risque pour cette liste de voir le scrutin se "nationaliser".

Dominique Gros a diffusé la liste "Fiers d’être Messins" qu’il mène pour les municipales. Aurélie Filippetti est confirmée à la deuxième place, devançant Richard Lioget, actuel premier adjoint. La présence de la ministre de la culture, enfant du pays, n’est pas une surprise. Le maire sortant socialiste l’a annoncé très tôt, en même temps qu’il officialisait sa candidature. 

"Elle a souhaité figurer sur la liste. Elle a une renommée nationale, c’est un atout pour la ville", a sobrement déclaré celui qui n'a pas de mandat national. La Lorraine en général, et Metz en particulier, sont en manque d’un représentant ayant de l’audience et des réseaux à Paris.

Apporter une dimension nationale à la ville

Aurélie Filippetti peut apporter cette dimension, sans passer pour une parachutée  puisque native de Lorraine et élue députée de la 8e circonscription de Moselle en 2007 et en 2012.

S’il remporte le scrutin, Dominique Gros aura 76 ans à la fin de son second mandat. Vraisemblablement le dernier pour celui qui a tant combattu l’extrême longévité de son prédécesseur. Aurélie Filippetti a la silhouette et le profil de l’héritière, même si, en matière  électorale, rien ne se décrète.

Car la présence du ministre de la Culture peut "nationaliser" la campagne électorale messine. Etre partie prenante dans le gouvernement très impopulaire d'un président de la République plombé dans les sondages n’apparaît à ce jour pas comme un atout.

Un défi pour Filippetti

De fait Aurélie Filippetti se fait plutôt discrète en ce début de campagne électorale, même si Metz connait des vagues ininterrompues de visites ministérielles, de Jean-Marc Ayraut à Emmanuel Valls, en passant par Vincent Peillon ou encore Jean-Yves le Drian.

Quel rôle jouera Aurélie Filippetti en cas de victoire de Dominique Gros ? Ce dernier répète ne pas avoir une idée précise des attributions de postes et assure n’avoir fait de promesses à personne. Mais dans un scénario de second mandat, la place laissée à Aurélie Filippetti ne se limitera assurément pas à la culture. Elle devra démontrer ses compétences dans des domaines divers, parfois plus ingrats, histoire de compléter sa palette.

Lire et commenter