Municipales 2014 : quels résultats pour les seize ministres candidats ?

Municipales 2014 : quels résultats pour les seize ministres candidats ?

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
RESULTATS - Seize ministres sont présents sur les listes de élections municipales. Deux d'entre eux figurent même en tête de liste : la ministre déléguée aux Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, et son collègue des Transports Frédéric Cuvillier. Tour d'horizon des résultats dans ces villes où les ministres font campagne.

Ils sont au gouvernement mais n'ont pas oublié leur fief local : 16 ministres sont candidats aux élections municipales, dont deux d'entre eux en tête de liste. C'est notamment le cas de la ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion, Marie-Arlette Carlotti, qui mène la liste PS dans le 3e secteur de Marseille (Bouches-du-Rhône). Elle se retrouve en grande difficulté à l'issue du premier tour, avec seulement 25,30% des voix, très loin derrière le candidat de droite Bruno Gilles (UMP-UDI), qui récolte 41,50% des voix. Talonnée par le FN à 18%, la route vers Marseille semble s’arrêter net pour la ministre.

L'horizon est en revanche un peu plus dégagé pour son collègue, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier, tête de liste à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Ce dernier, qui a été maire de la ville de 2002 à 2012, rate l’élection dès le premier tour d'un cheveu, avec 49,8% des voix. Il devra affronter trois concurrents de droite dans une quadrangulaire au second tour. Son collègue de l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, qui siège sur la liste du maire sortant de Laval, Jean-Christophe Boyer, est lui en ballottage défavorable.

Triangulaire dangereuse pour Filippetti

A Metz (Moselle), où la ministre de la Culture Aurélie Filippetti figure en deuxième place sur la liste du maire Dominique Gros, le PS l'emporte avec 35,7% des voix, devant l'UMP 34,2 et le FN 21,3 %. Ce sera donc une triangulaire de tous les dangers pour le PS au second tour.

A Rouen (Seine-Maritime), qu'elle a dirigée de 2008 à 2012, la ministre des Sports Valérie Fourneyron est en deuxième position sur la liste socialiste. Son successeur, le maire sortant Yvon Robert, semble en très bonne voie pour rempiler, avec un peu plus de 30% des voix. Bien placée aussi, la liste PS de la petite commune de Valentigney (Doubs), où figure en numéro trois le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici. Les socialistes se retrouvent en ballotage avec 47,1% au premier tour, devant la liste Divers droite (43,11%).

Fin de partie pour Michèle Delaunay à Bordeaux

Second tour de bonne augure également pour la liste PS du Mans, avec Stéphane Le Foll (Agriculture), qui paraît en mesure de l'emporter dans une triangulaire. A Trappes, dans les Yvelines, la liste PS, dans la quelle figure le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire Benoît Hamon, est aussi en bonne voie pour l'emporter au second tour, après avoir obtenu 47,4%.

A Bordeaux, en revanche, fin de partie pour la ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay. La tombeuse d'Alain Juppé en 2007 lors des législatives, deuxième sur la liste PS de Vincent Feltesse, s'est vue largement dépassée par le maire sortant, réélu haut la main dès le premier tour avec 60% des voix.

Grand succès pour les listes de Michel Sapin et de Laurent Fabius

A Argenton-sur-Creuse (Indre), où Michel Sapin est troisième sur la liste PS, c'est une franche victoire des socialistes. Son collègue Laurent Fabius n'a pas non plus de souci à se faire : à Grand-Quevilly (Seine-Maritime), la liste de gauche sur laquelle figure le ministre des Affaires étrangères en onzième position l'emporte très largement, dès le premier tour, avec 75 % des suffrages exprimés.

A Evry (Essonne), où le ministre de l'Intérieur Manuel Valls est candidat sur la liste PS, en troisième position, son successeur devra se soumettre à un second tour. Le socialiste Francis Chouat, qui a repris la suite de Manuel Valls quand celui-ci a rejoint le gouvernement, recueille 47,9 % des suffrages. Toujours dans l'Essonne, à Palaiseau, où le ministre de la Ville François Lamy est candidat, l'UMP l'emporte au premier tour (43,7%) et affrontera le PS (38,6%) dimanche prochain.

Lire et commenter