Municipales 2014 : tout ce qu'il faut retenir du second tour

Élections Européennes 2019

ELECTIONS - Niveau de l'abstention, scores ville par ville, surprises du scrutin, déclarations des principales personnalités politiques... Retrouvez les résultats du second tour des municipales.

>> CARTE - Retrouvez tous les résultats des municipales ville par ville

00h30 : Le FN dirigera 14 ou 15 communes
Le parti d'extrême droite dirigera "quatorze ou quinze communes" de plus de 9000 habitants à l'issue des élections municipales, a indiqué ce soir le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

>> Résultats municipales : "Une grande victoire pour le FN", estime Marine Le Pen

00h15 : A Marseille, Mennucci battu dans son secteur
La liste UMP de Dominique Tian a remporté les élections municipales dans le 1er secteur de Marseille (1er et 7e arrondissements), mairie jusque-là détenue par le candidat socialiste Patrick Mennucci. Dominique Tian (44,89%) devance M. Mennucci (40,50%) - qui avait ravi le secteur à la droite en 2008 avec un écart de quelques centaines de voix- et le candidat FN Dominique Demeester (14,61%).

23h30 : Le PS de justesse à Strasbourg
Le maire sortant (PS) de Strasbourg Roland Ries a été réélu de justesse par 46,96% des voix, contre 45,03% à Fabienne Keller (UMP), selon les résultats définitifs communiqués par la préfecture.


23h20 : La gauche perd 155 villes de plus de 9000 habitants
La gauche a perdu 155 villes de plus de 9000 habitants, selon des données provisoires livrées par le ministre de l'Intérieur Manuel  Valls. "10 villes de plus de 100.000 habitants passeraient de gauche à droite. Le changement de la majorité de la gauche vers la droite concernait 40 communes de 30.000 à 100.000 habitants. Sur les communes de 9000 à 30.000 habitants, la gauche perdrait environ 105 villes", a a-t-il détaillé. "Il faudra attendre les résultats complets pour tout ce qui concerne les villes de moins de 9000 habitants", a-t-il ajouté.

>> Ces villes qui basculent à droite

>> Le Front national devient un front local

23h15 : Le résultat national donne 45,91% à la droite
La droite a recueilli 45,91% des suffrages exprimés, la gauche 40,57%, l'extrême droite 6,84% et l'extrême gauche 0,06% à l'issue du second tour des élections municipales, selon des résultats provisoires annoncés dans la soirée par le ministre de l'Intérieur Manuel  Valls . En outre les "sans étiquette" concentrent 6,62% des suffrages.

>> L'UMP repeint la France en bleu

23h10 : L'abstention atteint 36,3%
Le ministre de l'Intérieur a évoqué à 23h00 une participation au deuxième tour des élections municipales de "63,70% contre 65,22% en 2008". Cette forte abstention est "une question posée à tous les républicains, tous les démocrates", a-t-il souligné. "Il faut voir les choses en face, les électeurs français qui n'ont pas voté ont exprimé une défiance à l'égard de l'action publique".

>> Résultats municipales 2014 : les chiffres a retenir

23h07 : "Les Parisiens sont une fois de plus des précurseurs", salue Delanoë
Le maire PS sortant de Paris a déclaré après la victoire d'Anne Hidalgo qu'avec "une maire de Paris, les Parisiens sont une fois de plus des précurseurs et des bâtisseurs de progrès".

>> La soirée électorale à Paris et en Ile-de-France

23h01 : Avignon échappe au FN et bascule à gauche
La gauche a remporté dimanche l'élection municipale à Avignon, la liste conduite par la socialiste Cécile Helle recueillant 47,48% des voix, selon des résultats officiels.  Dans cette triangulaire, la liste FN de Philippe Lottiaux a recueilli 35,02% des suffrages, celle de l'UMP Bernard Chaussegros 17,50%.

22h55 : Le PS conserve Metz
Dominique Gros, maire socialiste sortant de Met,z a été réélu avec 43,2% des suffrages. Il devance Marie-Jo Zimmermann, la candidate UMP, de deux points.

>> Dominique Gros (PS) reste maire de Metz

22h50 : Le FN Stéphane Ravier emporte le 7e secteur de Marseille
Le chef de file FN Stéphane Ravier a annoncé sa victoire dans le 7e secteur de Marseille, secteur le plus peuplé de la ville avec 150.000 habitants, dans une triangulaire avec le PS et l'UMP.  "C'est un score historique sur l'ensemble de la ville, c'est du jamais vu", s'est-il félicité devant une foule qui l'acclamait.

22h45 : Le IXe arrondissement de Paris passe à droite
La candidate UMP-centre dans le IXe arrondissement de Paris Delphine Bürkli est parvenue à faire basculer l'arrondissement à droite, battant de 159 voix sa concurrente socialiste Pauline Véron. Le IXe était avec le IVe l'arrondissement de Paris le plus susceptible de basculer. 

>> A Paris, les résultats arrondissement par arrondissement

22h30 : Marine Le Pen prend la parole
La présidente du Front national commence par féliciter nommément les neuf maires FN élus au terme de ces municipales. Pour elle le "grand succès" de ce soir montre que "le vote FN-RBM est maintenant un vote d'adhésion". "Je pense que nous aurons 1200 conseillers municipaux" en France, détaille Marine Le Pen. La présidente du FN conclut en appelant les Français à "dire oui à l'alternative politique du FN-RBM" aux prochaines échéances électorales : les européennes en mai.

>> Le point sur les villes gagnées par le FN

22h06 : Nancy reste à l'UDI
Laurent Hénart (UDI) s'est imposé sans difficulté à  Nancy , en recueillant près de 53% des suffrages, dans une ville que le PS convoitait mais qui a confirmé dimanche son attachement à un centrisme municipal. Laurent Hénart est le dauphin du maire sortant André Rossinot, lequel devrait désormais conserver, après 31 ans de mandat en tant que maire, la présidence de la communauté urbaine.

>> Laurent Hénart, nouveau maire de Nancy

22h25 : Gérard Collomb annonce sa victoire à Lyon
Le sénateur-maire sortant socialiste, qui brigue un troisième mandat d'affilée, a annoncé sa victoire. Parmi les neuf arrondissements  lyon nais, Gérard Collomb devrait en conserver six sur les sept qu'il détenait depuis 2008.

>> Gérard Collomb, jamais deux sans trois

22h23 : Pierre Cohen battu à Toulouse
Le maire sortant socialiste a été battu par l'UMP Jean-Luc Moudenc.

>> Jean-Luc Moudenc revient au Capitole

22h15 : Villeneuve-Saint-Georges échappe au FN
La maire sortante PCF de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), Sylvie Altman a annoncé sa victoire face à la liste droite-Front national emmenée par Philippe Gaudin.

22h11 : Nantes reste au PS
La dauphine du premier ministre Jean-Marc Ayrault à Nantes, Johanna Rolland, a remporté la mairie avec 56,21% des voix, selon des résultats quasi-définitifs.

>> Johanna Rolland élue maire de Nantes

22h05 : Vague UMP sur le Nord
Gérald Darmanin à Tourcoing et Guillaume Delbar à Roubaix font basculer les deux communes à droite. Des résultats qui symbolisent la vague bleue qui submerge la région Nord Pas-de-Calais. A Lille, Martine Aubry sort néanmoins son épingle du jeu .
>> La vague bleue gagne le Nord Pas-de-Calais

>> Martine Aubry confortée à Lille, fragilisée à la métropole

22h01 : Déclaration de Jean-Marc Ayrault
"Ce soir est un moment de vérité", commence le Premier ministre, avant de reconnaître "sans détour" : "Ce vote (...) est une défaite pour le gouvernement et la majorité". 

>> VIDEO - Jean-Marc Ayrault "assume" la défaite

21h55 : Montpellier reste à gauche mais en dissidence
Le dissident PS Philippe Saurel annonce sa victoire à Montpellier.

>> Philippe Saurel, élu à Montpellier

21h44 : La droite revendique Amiens
La candidate de la droite unie, Brigitte Fouré (UD-UDI), a revendiqué la victoire aux municipales à Amiens, devant l'AFP. Elle recueille un peu plus de 50% des voix, loin devant ses deux concurrents, Thierry Bonté (PS) et Yves Dupille (FN), selon des sources concordantes à la mairie et à la préfecture.

21h40 : Le PS conserve Rouen
En Seine-Maritime, le PS a conservé   Rouen   contre la droite et le FN, mais a perdu d'autres villes comme Fécamp.  Solidement implanté dans le sud de l'agglomération  rouen naise, avec des victoires dès le 1er tour dans plusieurs villes dont Le Grand Quevilly (où Laurent Fabius était candidat), Le Petit Quévilly et Elbeuf, le PS n'avait pas course gagnée dans la ville centre, au vu du 1er tour. Mais au 2ème tour la gauche s'est ressaisie. La liste du maire sortant Yvon Robert (PS-EELV-PCF), où la
ministre des Sports Valérie Fourneyron, ancienne maire de la ville figurait en deuxième position, l'a emporté avec 46,81%.

21h33 :  "La situation est grave", estime Pierre Laurent (PCF) 
Le secrétaire national du PCF a estimé que "la situation est grave" et qu'il faut "un changement de cap gouvernemental important". "Il y a une politique gouvernementale qui n'a pas du tout répondu à ce qu'attendaient ceux qui ont voulu le changement en 2012, qui n'a pas répondu au problème du chômage et qui est durement sanctionnée", a déclaré Pierre Laurent sur TF1.

21h25 : Bayrou pointe une crise qui dépasse nos villes"
Le président du MoDem, François Bayrou, élu à la mairie de Pau , selon une estimation de l'institut Ipsos/Steria, a estimé que c'était aux élus locaux de "répondre au plus près du terrain à une crise qui dépasse nos villes". En tant qu'élus locaux, "nous avons une responsabilité particulière. Nous sommes d'une certaine manière ceux qui ont la charge de répondre au plus près du terrain à une crise qui dépasse nos villes", a-t-il déclaré en duplex depuis Pau.

21h20 : Grenoble se met aux Verts
Le candidat écologiste Eric Piolle, à la tête d'une liste EELV-PG, s'est emparé de la ville de  Grenoble  au détriment du PS, la liste de l'ancien candidat socialiste ayant perdu l'investiture arrivant en deuxième position, selon une estimation Ipsos-Steria.

>> Grenoble vire au Vert

21h15 : Laval retourne à droite
La ville de Laval, que le ministre de l'Agroalimentaire Guillaume Garot avait ravie en 2008 à la droite, a échappé dimanche aux socialistes avec la victoire de la liste de l'union de la droite menée par le sénateur François Zocchetto (UDI).

21h10 : L'UMP Jean-Luc Moudenc en passe de prendre Toulouse
Le candidat de l'UMP serait en passe de ravir la mairie de Toulouse au socialiste Pierre Cohen, avec 51% des voix.

21h05 : Rennes reste à gauche
La candidate Nathalie Appéré réélue avec 65,83 des voix devant l'UMP Chavanat (44,16%), selon les premières estimations.

21h03 : Estrosi serait réélu à Nice
Le candidat UMP Christian Estrosi serait réélu à Nice avec 48% des voix, selon les premières estimations. Il devance le FN, à 20%.

21h00 : Gaudin largement devant Mennucci à Marseille
Le maire sortant UMP de Marseille Jean-Claude Gaudin devance largement son adversaire PS Patrick Mennucci avec 42,6% des voix contre 30,2%, selon les estimations de l'institut CSA/Ricoh pour BFMTV.

20h55 : Anne Hidalgo en tête à Paris
La candidate socialiste Anne Hidalgo serait en tête à Paris et recueillerait 54,50 % des voix, contre 45,50 % pour son adversaire Nathalie Kosciusko-Morizet, selon  une estimation Ifop pour iTélé et 20 minutes .

>> Anne Hidalgo rafle la mairie de Paris en perdant des plumes

20h50 : Le FN Gilbert Collard défait à Saint-Gilles
Le candidat FN-Rassemblement Bleu marine, Gilbert Collard a reconnu sa défaite au second tour des élections municipales à Saint-Gilles (Gard) face à l'UMP Eddy Valadier, tout en annonçant un recours. "Je prends acte du résultat mais je suis content. Vu la coalition qu'il y avait contre moi, c'est une victoire. On échoue à quelques centimètres. Moins de 200 voix d'écart, environ 150. On va déposer un recours", a dit Gilbert Collard.

>> Saint-Gilles : Gilbert Collard et le FN défaits

20h45 : Le compte des villes FN passe à 9
Le parti de Marine Le Pen aurait en tout remporté 9 municipalités au cours de ces élections municipales. En plus de Hénin-Beaumont la semaine dernière, le FN l'aurait également remporté aujourd'hui à Béziers (Hérault), Fréjus (Var), Cogolin (Var), Hayange (Lorraine) et Beaucaire (Gard),Le Luc (Var), Le Pontet (Vaucluse) et Villers-Cotterêts (Aisne).

20h40 : Saint-Etienne bascule à l'UMP
Les électeurs stéphanois ont élu l’UMP Gaël Perdriau à la tête de leur municipalité avec 47,5 % des voix (estimations). Il devance le maire sortant Maurice Vincent (Parti Socialiste, 40,7 %) et le candidat Front National Gabriel de Peyrecave (11,8 %).

>> Saint-Etienne : l’UMP Gaël Perdriau bat le sortant Maurice Vincent (PS)

20h35 : Le FN revendique 6 villes
Après Hénin-Beaumont la semaine dernière, le FN l'aurait également remporté aujourd'hui à Béziers (Hérault), Fréjus (Var), Cogolin (Var), Hayange (Lorraine) et Beaucaire (Gard). La présidente du parti, Marine Le Pen, a donc annoncé que le Front national avait remporté au moins 6 villes. 

20h33 : Martine Aubry réélue à Lille
La liste conduite par l'ex-ministre socialiste est créditée de 52,06%, 22 points devant celle de Jean-René Lecerf (UMP-UDI). Avec 18,22%, le FN Eric Dillies fera son entrée au conseil municipal.

>> Aubry remplie, le FN au conseil municipal

20h31 : Le FN Florian Philippot échoue à Forbach
La gauche peut souffler à Forbach. Ciblée comme une ville-clé par le Front national, la cité mosellane a finalement résisté à Florian Philippot, le vice-président du FN.

>> Forbach reste à gauche, échec pour Florian Philippot

20h30 : Le FN annonce sa victoire à Villers-Cotterêts
Le candidat FN Franck Briffaut a annoncé sa victoire à Villers-Cotterêts.

20h25 : Copé crie victoire
"Le premier parti de France, c'est l'UMP", a estimé Jean-François Copé, président de l'UMP. "Aujourd'hui, il est clair que l'UMP va remporter plus de la moitié des villes de plus de 9.000 habitants", a-t-il dit sur TF1.

20h23 : Marine Le Pen triomphante
Alors que plusieurs villes ont encore été prises ce dimanche par le Front national, la présidente du parti a salué dimanche soir une "nouvelle étape pour le FN", estimant l'ampleur de la vague bleue marine à "peut-être 1200 conseillers municipaux".

20h17 : Le FN perd à Avignon et à Perpignan
Au terme d'une semaine mouvementée, Avignon bascule finalement à gauche. Le FN, incarné par Philippe Lottiaux, arrivé en tête au premier tour, a finalement échoué à s'emparer de la cité des Papes. Quant à Perpignan, la ville reste sous bannière UMP. En tête à l'issue du premier tour, le vice-président du FN Louis Aliot y a été battu avec 44,7% des suffrages.

>> Le FN n'aura pas Avignon

>> Perpignan : Pujol conserve la mairie, Aliot battu

20h15 : Roubaix bascule à droite
Le candidat de la droite à Roubaix (Nord), Guillaume Delbar, a ravi dimanche au second tour des municipales la mairie au socialiste Pierre Dubois, avec un score de 34,85% contre 33,18% pour le maire sortant. Dans le Nord, sa voisine Tourcoing a également basculé à droite, de même que Maubeuge.

20h10 : Royal pointe un " avertissement très sévère" 
Les résultats du second tour des municipales sont "un avertissement très sévère qu'il faut prendre très au sérieux", a réagi Ségolène Royal.  "Il faut un changement de rythme, il faut que les résultats soient au rendez-vous", a estimé sur France 2 l'ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2007.

20h07 :  Najat Vallaud-Belkacem reconnaît "des résultats mauvais pour la gauche" 
La ministre du Droit des femmes et porte-parole du gouvernement a reconnu "des résultats mauvais pour la gauche, décevants", tout en adressant ses "félicitations républicaines" à tous les maires élus.

Le FN gagne Béziers et Fréjus
A Fréjus (Var), David Rachline (FN) est arrivé en tête du second tour des élections municipales, selon les premières estimations données à 20 heures. Et à Béziers c'est Robert Ménard, soutenu par le FN, qui sort victorieux de cette municipale.

>> Fréjus dans l'escarcelle du FN

>> Béziers : Robert Ménard fait gagner le FN

La vague bleue atteint Reims et Angers
Élue en 2008, la socialiste Adeline Hazan a reconnu sa défaite à Reims. A Angers, le candidat de droite a recueilli 53% des voix contre le 47% pour le socialiste.

20h00 : Début des résultats !

19h50 : Un remaniement aurait lieu dès demain
Selon le ministre Benoît Hamon, cité par  RTL , un remaniement du gouvernement aurait lieu dès lundi.

19h45 : Paris se prépare à la fête
Place de la Bastille à Paris, des barrières de sécurité ont été préparées, au cas où le camp victorieux déciderait de faire la fête dans la rue, rapporte  le journaliste de metronews  sur place.

19h40 : François Bayrou a pris Pau
Le président du MoDem a enlevé  la mairie de Pau  au PS, a annoncé son entourage. Le score de François Bayrou s'établirait autour de 60% face au député PS David Habib. Au premier tour, l'ancien candidat à l'élection présidentielle, qui tentait sa chance pour la troisième fois dans la cité béarnaise, avait déjà largement viré en tête face à son challenger.

>> Pau : Bayrou enfin prophète en son pays

19h20 : Le FN Florian Philippot porte plainte à Forbach
Candidat aux municipales à Forbach (Moselle), le numéro 2 du FN Florian Philippot a porté plainte contre X après avoir été injurié et menacé par une personne devant un bureau de vote cet après-midi. Il a été "insulté et menacé", a déclaré le numéro deux sur sa liste, Eric Vilain, qui accuse un groupe de plusieurs dizaines de personnes "à la solde du PS". La police a confirmé cette plainte.

19h15 : Un candidat en passe d'être élu se suicide
Un retraité, conseiller municipal d'une petite commune de Charente qui devait vraisemblablement être élu maire aujourd'hui, s'est suicidé dans la nuit.  Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme domicilié à Vibrac, village de 300 habitants, se serait donné la mort à l'aide d'un fusil de chasse. C'est son épouse, découvrant le corps à son réveil, qui a donné l'alerte. "Il n'y aurait pas de lien entre l'élection et le décès", a-t-on précisé de source proche du dossier.

19h10 : Nette hausse de la participation à Fréjus
La participation définitive à Fréjus (Var) s'établit à 71,43%, selon le journaliste  du Monde  sur place. Soit une hausse de trois points par rapport au premier tour. Avec plus de 40% obtenus au premier tour,  le jeune candidat FN David Rachline y est en position de force  pour rafler la mairie.

19h00 : Participation en hausse à Villeneuve-Saint-Georges
Selon le journaliste  du Parisien  sur place, le taux de participation à Villeneuve-Saint-Georges (Essonne) s'établissait à 55,7% 18h, contre 47,5% au premier tour. La ville est scrutée pour  l'alliance que le candidat de droite y a conclue avec le FN , face au PC.

18h55 : A Paris, NKM a préparé trois discours
Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate de l'UMP à Paris, a d'ores et déjà prévu plusieurs discours pour cette soirée électorale, selon  la journaliste de metronews présente sur place . L'un en cas de défaite, l'autre en cas de victoire, le troisième en cas de défaite mais majoritaire en voix.

18h50 : Participation en hausse à Béziers
Selon le journaliste de BFMTV Patrick Sauce sur  Twitter , la mairie de Béziers a annoncé une participation totale avoisinant les 70%, soit 7 points de plus qu'au premier tour. Avec la candidature de Robert Ménart, la ville est de celles que le FN espère gagner ce soir.

>> Le jour de sacre pour Robert Ménard ?

18h20 : A Perpignan, la soirée électorale du FN sera payante
La fédération départementale du FN des Pyrénées-Atlantiques demande à ses militants de s'affranchir  d'un droit d'entrée de 15 euros dimanche soir , pour la soirée électorale. Le vice-président du FN, Louis Aliot, y brigue la mairie de Perpignan.

18h00 : A Paris, on vote peu
Le taux de participation à 17 heures était de 38,6% dans la capitale, soit sensiblement le même qu'en 2008 (38,10%), a annoncé la préfecture.

17h30 : Vers un nouveau record d'abstention, à 38%
Selon les instituts Ifop-SAS pour I-Télé et CSA pour BFMTV et RICOH, la participation sera de 61,5% à la fin de la journée. Soit une abstention de 38,5%, un record pour des élections municipales. Selon Harris Interactive pour M6 et OpinionWay, elle doit s'établir à 62%, soit 38% d'abstention. Grand enjeu de ce scrutin, l'abstention avait déjà atteint dimanche dernier un record : 36,45%. En 2008, le taux final aux second tour des municipales avait été de 34,86%.

17h15 : La participation frémit dans le 93
En Seine-Saint-Denis, où l'abstention atteint en général des records, le taux de participation à 17 heures était de 38,03% contre 36,78% en 2008, soit une légère hausse, au contraire de la moyenne nationale. Les habitants des Hauts-de-Seine se également sont plutôt bien mobilisés par rapport à d'habitude, avec un taux de 43,17% contre 41,80% en 2008.

17h00 : 52,36% de participation (en baisse)
A 17 heures,  l e taux de participation au second tour des municipales  s'élevait à 52,36% en France métropolitaine, a annoncé le ministère de l'Intérieur. La semaine dernière à la même heure, il s'établissait à 54,72%. Au second tour du même scrutin en 2008, la participation à la même heure était de 54,45%. Mais cette année, la date du second tour coïncide  avec le passage à l'heure d'été , qui peut expliquer en partie que nombre d'électeurs aient tardé à aller voter. De même  que le soleil qui rayonne sur le pays

>> La solution d'un député UMP pour lutter contre l'abstention : payer !!!

16h20 : Forbach dans l'attente
Florian Philippot est très attendu à Forbach, ville de 21.000 habitants. Symbole de la jeune garde et numéro deux du Front national, arrivé en tête au premier tour avec 35,75% des suffrages, il sait qu'il aura ce dimanche soir à 20h les yeux braqués sur lui. Florian Philippot s'est déclaré "serein et confiant", après avoir voté. Le maire sortant socialiste Laurent Kalinowski a obtenu 33% des voix au soir du premier tour. La droite, elle, reste divisée entre Eric Diligent, dissident de l'UMP qui a obtenu 18,99% des voix dimanche dernier, et Alexandre Cassaro, le candidat investi par l'UMP, arrivé quatrième avec 12,26% des voix seulement. Quadrangulaire qui devrait bénéficier à Philippot ?

14h00 : Nouméa dans l'escarcelle de l'UDI
La députée UDI Sonia Lagarde a remporté ce dimanche les municipales à Nouméa. Elle devient la première femme maire de la capitale calédonienne, après avoir gagné son duel contre le candidat de l'UMP, Gaël Yanno. Sonia Lagarde, 65 ans, devance le premier adjoint sortant de 1108 voix et totalise 51,62% des suffrages. "Je savoure cette victoire avec tous les Nouméens. J'ai la victoire modeste et j'ai envie de la partager", a-t-elle déclaré après la promulgation des résultats.

13h40 : Qui a peur du FN ?
Le Front national nourrit de grandes ambitions après la victoire au premier tour à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) de Steeve Briois, élu maire dimanche matin par son conseil municipal. Le FN espère remporter également Fréjus et Béziers, où il soutient Robert Ménard. Le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête dans 21 communes...

>>Metronews fait le point sur les villes que le Front national peut vraiment gagner

>> Le FN Steeve Briois s'installe à la mairie d'Hénin-Beaumont

13h00 : François Hollande rend hommage au président du conseil général de Meurthe-et-Moselle
François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont rendu hommage à Michel Dinet, le président PS du conseil général de Meurthe-et-Moselle, mort samedi, en saluant notamment son combat pour la justice sociale. "C'était un homme profondément bon et un élu de grande qualité", qui "avait fait du conseil général de Meurthe-et-Moselle un laboratoire de politiques sociales innovantes", écrit le chef de l'Etat dans un communiqué. Michel Dinet "était de ceux qui plaçaient au-dessus de tout les valeurs humaines. Il croyait au progrès, au partage et à la justice", poursuit-il.

12h15 : Jean-Marc Ayrault à l'écoute du "message des Français" et "bon courage !"
A la sortie de l'isoloir dimanche, chez lui à Nantes, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré qu'il faudrait "tenir compte du message" des Français à l'issue des élections municipales 2014. "Il faut laisser les Français s'exprimer, il faut leur faire confiance. Les Français votent, il faut qu'ils puissent le faire dans la sérénité. Il faut aussi tenir compte du message qu'ils adressent". Alors qu'il disait "Bon courage !" à un petit groupe de votants, ceux-ci ont aussi répondu à l'actuel hôte de Matignon : "Bon courage !".

>> Qui pour remplacer Jean-Marc Ayrault à Matignon ?

>> Sous l'ère Sarkozy, Françis Fillon avait échappé à tous les remaniements

12h00 : 19,83% de participation à la mi-journée
La participation à midi pour le second tour des élections municipales 2014 s'établit à 19,83%. La semaine dernière à la même heure, ce taux s'était élevé à 23,16%. Et lors des dernières municipales il y a six ans, il était de 23,68% au second tour. Mais en 2008, la date du vote ne correspondait pas comme cette année  au passage à l'heure d'été , qui a pu influer sur la faible affluence dans les bureaux en début de matinée. Tout comme le  soleil  qui réchauffe la France...

A Paris, le taux de participation enregistré dans les bureaux de vote était de 11,30 %, le nombre de votants étant de 115.023. Le nombre d’inscrits à Paris est de 1.017.904. Lors du 2ème tour des élections municipales de 2008, au même moment, le taux de participation était de 13,60%.

>> Les chiffres de l'abstention à Paris

>> NKM/Hidalgo, duel à distance et en images

11h10 : Steeve Briois prend possession de la mairie d'Hénin-Beaumont
Renvoyé manu militari par le maire socialiste déchu au lendemain du premier tour qui l'a vu triompher, Steeve Briois a été formellement élu dimanche matin maire d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) lors du conseil municipal inaugural. Le scrutin s'est tenu en milieu de matinée, devant de très nombreux journalistes et militants et en présence de la présidente du Front national Marine Le Pen. "C'est le premier jour d'une ère nouvelle pour Hénin-Beaumont", a-t-elle estimé. "On ne gagne pas une ville pour en faire une vitrine, on gagne une ville pour améliorer la vie des habitants". Steeve Briois, secrétaire général du Front national, 41 ans, a été élu dimanche dernier avec 50,26% des suffrages.

>> Découvrez les instantanés de nos politiques en plein vote dimanche matin pour le second tour des élections municipales 2014

10h55 : A Besançon, la permanence UMP vandalisée
Les vitrines de la permanence de campagne du candidat UMP-MoDem-UDI à la mairie de Besançon ont été dégradées dans la nuit de samedi à dimanche à Besançon, a fait savoir l'équipe de campagne de Jacques Grosperrin et la police. Jets de pierre et découpe d'une vitrine ont éberlué les collaborateurs du candidat. Le ou les auteurs des faits ne se sont pas introduits dans le local et aucun vol n'a été constaté, a précisé la police. Une enquête a été confiée au commissariat de Besançon.

10h30 : Cinq communes privées de second tour
Tout le monde n'est pas égal devant le second tour du scrutin municipal 2014. Metronews vous explique pourquoi...

>> A Gironde-sur-Dropt (Gironde), Chalus (Puy-de-Dôme), Châtelus (Loire), Grandchamp (Haute-Marne) et Nadillac (Lot) on ne vote pas dimanche

10h00 : Le président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle tué sur la route 
Le président socialiste du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, Michel Dinet, est mort samedi soir dans un accident de la route, ont fait savoir les pompiers dimanche. Peu avant minuit, il aurait perdu le contrôle de son véhicule sur la départementale 4 près de Vannes-le-Châtel, au sud de Toul, selon cette même source. Agé de 65 ans, il était président du Conseil général depuis 16 ans. Cet ancien instituteur a également été député de la circonscription de Toul de 1988 à 1993. "C'est avec Michel Dinet un très grand ami qui vient de disparaitre. J'éprouve une immense peine", a réagi dimanche matin la maire de Lille, Martine Aubry dans un communiqué. "C'était avant tout un homme qui portait haut les valeurs auxquelles il croyait, un homme qui ne lâchait jamais rien, dont la voix forte nous rappelait le chemin de la justice, de la solidarité et de l'avenir qu'il voulait construire", a-t-elle écrit, adressant son affection à son épouse et à sa famille.

9h30 : Du rififi et des graffitis à Bastia
Des graffitis "FLNC" pour Front de libération nationale de la Corse ont été tracés dans la nuit de samedi à dimanche sur les murs extérieurs de plusieurs bureaux de vote de Bastia où un candidat nationaliste modéré se présente au second tour des municipales, rapporte l'AFP. A Bastia, deuxième ville corse, le nationaliste modéré Gilles Simeoni est arrivé deuxième avec 32,35% des voix au premier tour derrière le candidat de gauche (PRG-PCF) Jean Zuccarelli (32,52%), fils du maire sortant.

9h00 : Paris brûle-t-il ?
La capitale sera sans doute chauffée par le soleil ce dimanche 30 mars, mais pas par le second tour des élections municipales où l'arithmétique, les sondages et les analystes donnent Anne Hidalgo largement vainqueur devant Nathalie Kosciusko-Morizet qui doit prendre les 12e et 14e arrondissements... les deux femmes ont en tout cas d'ores et déjà voté, qui dans le 15e pour la favorite, qui dans le 14e pour NKM...

>> Ce qu'il faut retenir de l'entre-deux tours à Paris...

Retrouvez nos interviews des deux candidates à la mairie de Paris qui, pour la première en 900 ans, aura une femme à sa tête...

>> L'interview d'Anne Hidalgo : "La dynamique est de mon côté"

>> L'interview de Nathalie Kosciusko-Morizet : "La politique ce n'est ps de l'arithmétique"

8h45 : Tout ce qu'il faut savoir avant d'aller voter pour le second tour
Vous ne maîtrisez pas totalement les enjeux de ce second tour des municipales dans votre commune et entre le manque de sommeil et le soleil qui menace vous hésitez ? Aucune incitation à vous rendre aux urnes ici, juste un rappel des principaux tenants et aboutissants de ce second tour des élections municipales...

>> Second tour des municipales : 10 choses à savoir avant d'aller voter

8h15 : Plein soleil et changement d'heure
Plein soleil sur une bonne partie d'un Hexagone  privé d'une heure de sommeil cette nuit, en raison du passage à l'heure d'été. De mauvais augure pour le taux participation à ce second tour des élections municipales 2014 qui a connu, dimanche 23 mars, le record d'abstention pour une élection locale avec 38,62% d'abstention. Même si en général les électeurs, notamment parisiens, sont plus mobilisés lors du second tour de scrutin. Autre question clef : la volonté de barrer la route au Front national dans 229 villes ou, a contrario, la mobilisation de l'électorat frontiste... Les bureaux de votes ont ouvert leurs portes depuis 15 minutes...

>> Le changement d'heure pousse les électeurs dans leur bureau de vote un peu plus tôt...

8h10 : Décalage horaire
Les électeurs de Nouvelle-Calédonie ont été les premiers à reprendre le chemin des urnes - samedi soir à 22h heure de Paris. La Réunion et Mayotte ont commencé aussi à voter avant la métropole. Le scrutin sera clos à 18h, 19h ou 20h selon la taille des communes.

8h00 : C'est ouvert !
Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 8h en France métropolitaine pour le second tour des municipales. Seules 6.455 communes sont concernées par ce second tour parmi lesquelles la plupart des grandes villes. L'enjeu : une reprise en main de la France par la droite, qui a perdu toutes les élections locales entre 2004 et 2012, et le score du Front national, qui vise plusieurs municipalités dont Fréjus, Béziers, Avignon et pourquoi pas Perpignan, ville de plus de 120.000 habitants que brigue le numéro 2 du parti frontiste, Louis Alliot, le compagnon de Marine Le Pen.

Lire et commenter