Pas de candidat, pas d'élection... Comment font les 17 communes qui n'ont pas de nouveau maire ?

Pas de candidat, pas d'élection... Comment font les 17 communes qui n'ont pas de nouveau maire ?
Élections Municipales 2020

MUNICIPALES - 17 communes françaises n'ont toujours pas de maire ce vendredi 3 juillet. Faute de candidat, aucune élection n'a été organisée. Une délégation spéciale sera chargée d'organiser un nouveau scrutin.

Pas de premier tour, ni de second. Les habitants de 17 communes de l’Ain, de l’Eure-et-Loire, du Gers ou encore de la Haute-Marne n'ont pas pu élire de maire pour les élections municipales. 

Alors que les conseils municipaux officialisent les victoires de nombreux maires, pour les communes d'Allichamps, Saint-Ythaire ou Buellas, aucun candidat ne s'est présenté et n'a souhaité reprendre le flambeau. Parmi ces municipalités, 13 ont moins de 1000 habitants.

Pour trouver une solution à cette situation, les préfets se sont donc retrouvés dans l’obligation de nommer une "délégation spéciale". Son rôle : remplacer le maire et le Conseil municipal. 

Lire aussi

La délégation remplit alors les mêmes fonctions qu’une mairie. Elle va élire son président, mais ses activités seront restreintes aux affaires urgentes et administratives. Elles sont généralement composées d’anciens élus ou de retraités de la fonction publique, et tous doivent être volontaires. 

Ces élus temporaires ont alors trois mois pour organiser de nouvelles élections et présenter un Conseil municipal. Dès la mise en place de ce dernier, la délégation est dissoute. 

Une possible fusion de commune

Si aucun candidat ne se présente auprès de la délégation, deux options s'offrent à elle : une nouvelle délégation est nommée et une autre élection partielle sera organisée, ou la commune est fusionnée avec une autre. Cette seconde option est la plus probable pour des communes avec très peu d’habitants comme Orret en Côte-d’Or et ses 17 résidents. 

La situation de ces 17 communes n’est pas inédite. Il arrive régulièrement que des petites municipalités se retrouvent sans candidats lors d’élections municipales. Mais le nombre est rarement aussi élevé. 

Cette démobilisation pour le métier de maire s’est accentuée ces dernières années. Une étude de Cevipo et l’Association des maires de France réalisée en 2018 démontrait que 50% des maires en poste ne projetaient pas de se représenter en 2020. Les raisons sont diverses mais, le manque de financement et "la difficulté à satisfaire les demandes de leurs administrés" sont souvent citées. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent