Municipales : battue, Agnès Buzyn n'aura pas de siège au Conseil de Paris

La déclaration d'Anne Hidalgo après sa victoire à la mairie de Paris

FIASCO - N'ayant réuni que 13% des voix dans le 17e arrondissement où elle se présentait, Agnès Buzyn ne sera pas élue conseillère de Paris. Dans toute la capitale, les listes de la ministre de la Santé terminent loin derrière Anne Hidalgo, à l'issue d'une campagne compliquée, symbole d'un fiasco général du parti présidentiel.

Le calvaire de sa campagne s'est achevé par une ultime humiliation. Agnès Buzyn n'a pas réussi à obtenir suffisamment de voix pour devenir conseillère de Paris. La candidate malheureuse de LREM aux municipales à Paris n'a réuni que 13,03% des voix dans l'élection du XVIIe arrondissement de la ville, face à Geoffroy Boulard, le maire Les Républicains sortant, réélu à près de 56%, et à la socialiste Karen Taïeb (31,05%).

L'ancienne ministre de la Santé "ne sera pas au Conseil de Paris, elle sera conseillère d'arrondissement et siégera seule", a indiqué Geoffroy Boulard à l'issue du scrutin. Les Parisiens étaient invités à voter pour leurs arrondissements, mais aussi pour cette assemblée délibérante qui réunit 163 conseillers, envoyés par chaque arrondissement en fonction de leur démographie.

"Déception"

Entre la dissidence de Cédric Villani (qui ne sera pas davantage conseiller de Paris) envers le parti de la majorité et l'affaire Griveaux, irradié en pleine campagne après la diffusion de vidéos intimes, Agnès Buzyn s'était lancée dans la course à la mairie de Paris le 16 février avec du plomb dans l'aile. Sans compter les propos explosifs que l'ancienne ministre a pu tenir, comme lorsqu'elle avait qualifié de "mascarade" la tenue du premier tour des municipales, en pleine crise sanitaire. D'autres personnalités de la majorité, présentes sur les listes de la majorité à Paris, ne s'en sont pas mieux sorties  : les secrétaires d'Etat Marlène Schiappa et Agnès Pannier-Runachier, ont été sèchement battues dans les 14e et 16e arrondissements. Elles ne seront même pas conseillères d'arrondissement.

Lire aussi

Si le Premier ministre Edouard Philippe l'a largement emporté dimanche au Havre avec près de 59% des voix, et François Bayrou (Modem) a été réélu à Pau, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a fait part dimanche soir de la "déception" de la majorité, qui a enregistré des scores parfois "extrêmement décevants" en raison de ses "divisions" lors de ces municipales. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter