Municipales 2020 : les six questions que se posent les électeurs sur le coronavirus

Municipales 2020 : les six questions que se posent les électeurs sur le coronavirus

GUIDE - Le coronavirus progresse rapidement en France. Le gouvernement a communiqué une série de mesures de précaution dans les bureaux de vote pour assurer la bonne santé des citoyens. Quelles sont-elles concrètement ? Quel équipement est autorisé ? Quel contact physique sera autorisé ? LCI répond à vos questions.

Des dizaines, voire des centaines ou des milliers d'électeurs, se rendant dans un bureau de vote ouvert à tous les vents. Le coronavirus fait planer un spectre au dessus des élections municipales 2020. De nombreuses questions émergent quant à l'organisation et aux différentes mesures adoptées pour garantir une sécurité sanitaire optimale. On fait le tour. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Pourrai-je serrer la main de l’assesseur ?

La proscription des poignées de main a été une des premières mesures vivement encouragées depuis le début de la propagation du virus. Logiquement, ce geste de salutation devrait être évité dans les bureaux de vote lors des municipales. Il faut "saluer [l'assesseur et les autres personnes présentes] sans se serrer la main", quitte à trouver d'autres moyens plus originaux, avec les coudes par exemple. A noter que les embrassades sont également fortement déconseillées.

Devrai-je me tenir à une distance réglementaire des autres personnes ?

Maladie contagieuse oblige, prendre ses distances avec les autres semble être une précaution élémentaire. Le gouvernement n'a pour l'instant communiqué aucune mesure officielle, même si cela pourrait venir. Une prise à Troyes par le maire François Baroin, également président de l'Association des Maires de France (AMF), peut constituer un exemple à répéter. Il s'agit de créer un "marquage au sol avec une distance de 1 mètre entre les électeurs" dans les files d'attente. D'autres solutions peuvent aussi être envisagées pour éviter de contenir le public dans un lieu confiné. La commune de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne) a par exemple mis en place des "files d'attente en extérieur s'il y a plus de 25 personnes dans un bureau de vote". 

Y aura-t-il du gel hydroalcoolique ?

Certains bureaux de vote, notamment dans les zones les plus touchées par le virus, seront équipés de flacon de solution hydroalcoolique. Les électeurs auront le droit d'en faire usage. Il est aussi possible de ramener son propre gel. La meilleure précaution reste néanmoins le lavage de mains traditionnel, effectué régulièrement.  

Lire aussi

Avec quel stylo émargerai-je ?

A la crainte liée au virus s'ajoute celle d'en faciliter la transmission avec les stylos utilisés pour émarger. Certaines mairies, Troyes ou Nancy par exemple, ont d'ores et déjà constitué des stocks massifs pour assurer au maximum leur usage unique.

A Montpellier, les services de la ville ont commandé 160 000 stylos noirs pour le premier tour de scrutin et 160 000 stylos rouges pour le second, rapporte Midi Libre. Pour l'heure, Edouard Philippe a simplement précisé que des "recommandations complémentaires" pourront être émises. C'est également le cas pour la question de la désinfection des urnes, des machines ou des bulletins de vote.

Pourrai-je porter un masque ?

Selon l'article R58 du Code électoral, une personne inscrite sur les listes électorales est apte à voter "sous réserve du contrôle de son identité". Par conséquent, l'usage de masques qui dissimulent le visage est en principe interdit au moment du vote. Les membres du bureaux de vote peuvent obliger un individu à l’ôter au moment de l'émargement. Edouard Philippe a toutefois précisé que "certaines personnes devront porter un masque pour des raisons médicales" et que la décision reviendra au cas par cas à chaque président de bureau de vote qui tranchera.

A quelle heure devrai-je aller voter ?

Le meilleur moyen d'éviter de transmettre le virus étant encore d'éviter de fréquenter trop de monde, les organisateurs ne sauraient trop conseiller aux électeurs d'éviter de contribuer à de grands rassemblement. Il est donc conseillé de se rendre au bureau de vote dans des moments traditionnellement plus creux. En l'occurrence, à l'ouverture des bureaux de vote, entre 8h et 10h30, ou sur le temps du midi. Le but est de lisser l'affluence sur l'ensemble de la plage horaire du scrutin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Officiellement investi, Joe Biden promet d'être "le président de tous les Américains"

EN DIRECT - Stations de ski : pas de réouverture des remontées mécaniques le 1er février

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter