Municipales à Bordeaux : la Communauté urbaine peut-elle basculer à droite ?

Municipales à Bordeaux : la Communauté urbaine peut-elle basculer à droite ?

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
POLITIQUE - Convaincu que le contexte national aura un impact important lors des municipales, Alain Juppé espère reprendre la présidence de la Communauté urbaine de Bordeaux.

"Il faudrait un séisme pour que la CUB bascule à droite. D’après nos calculs, même dans les hypothèses les plus sombres, nous garderons la majorité", assure Vincent Feltesse, son actuel président . Ce n’est pas l’avis d’ Alain Juppé, qui mise sur une vague "bleue" , liée à l’impopularité du président de la République, François Hollande.

Selon le maire de Bordeaux, plusieurs villes sont susceptibles de changer de couleur politique. "Nous avons de bonnes chances de gagner à Artigues, Ambès, Ambarès et Bruges". Cette dernière, commune historiquement à droite, était passée à gauche en cours de mandat en 2010, avec la démission du maire, Bernard Seurot, soupçonné de malversations financières.

Grappiller des voix à la communauté urbaine

A Saint-Médard-en-Jalles aussi, l’ancien ministre rêve que son "poulain", Jacques Mangon, fasse tomber Serge Lamaison, en poste depuis plus de 34 ans.

Dans tous les cas, le groupe Communauté d’avenir à la CUB - qui rassemble l’UMP, le MoDem et l’UDI - espère au moins "grappiller" des sièges, notamment dans les villes les plus peuplées comme Pessac et Mérignac.

A Mérignac, deuxième ville d’Aquitaine avec 66 000 habitants, la droite espère profiter du retrait de Michel Sainte-Marie, maire depuis 1974 ! Son successeur désigné, Alain Anziani, actuel adjoint aux finances, devrait remporter la mise, mais il aura du mal à obtenir 63% des voix comme Michel Sainte-Marie en 2008.

Juppé susceptible de se présenter à la CUB

Seule "Villenave d'Ornon pourrait basculer à gauche, car le maire, Patrick Pujol, est critiqué et isolé dans la CUB", juge Jean Petaux, politologue à Sciences Po Bordeaux. Mais, "cela signifierait 4 ou 5 conseillers communautaires supplémentaires pour le PS", met-il en exergue.

A l'heure actuelle, le rapport de force à la CUB - qui compte 28 communes, 120 conseillers - est largement favorable à la gauche avec 63 élus, contre 57 pour la droite. A la faveur des municipales, l’écart devrait se resserrer. Si la droite gagne quatre sièges, elle revient à deux voix de la majorité. Et, "si la majorité de gauche est faible, je me présenterai", annonce Alain Juppé.

D’autant, qu’en cas de lourde défaite à Bordeaux face à lui, Vincent Feltesse pourrait perdre de sa légitimité à revendiquer à nouveau la présidence de la CUB. Alain David, maire de Cenon, et Alain Anziani, candidat à Mérignac, attendent en embuscade… En 2001 déjà, deux voix s’étaient "perdues" à gauche et avaient permis à Alain Juppé de prendre la présidence…

Lire et commenter