Municipales à Lyon : Eric Lafond, le centriste à la campagne low cost

Municipales à Lyon : Eric Lafond, le centriste à la campagne low cost

DirectLCI
POLITIQUE – Le candidat du centre (ex-Modem) tente de faire connaître son projet malgré des moyens limités. Et assure que voter pour lui, c’est choisir des idées novatrices.

C’est monsieur 5 %. C'est en tout cas ce que disent les sondages . En septembre comme en janvier, Eric Lafond, 41 ans, reste crédité du même taux d’intentions de vote. "Cela montre qu’un socle existe, positive le candidat centriste à la mairie de Lyon (sans étiquette, ex-Modem). En n’étant pas du tout médiatisé entre les deux études, nous nous stabilisons, et les Lyonnais savent que nous proposons une offre à part entière." Ce programme , justement, est articulé autour du principe de "dépenser moins et surtout mieux", à l’image du projet d’aérotram que propose Eric Lafond entre Perrache et la Cité internationale.

"Aujourd’hui, nous n’avons plus les moyens de financer de grandes infrastructures lourdes comme une ligne de métro, qui coûte au moins 800 millions d’euros. L’aérotram, c’est 65 millions d’euros pour un moyen économique et écologique qui permet de se déplacer facilement d’une colline à l’autre de la ville", estime celui qui propose également la gratuité des transports pour les enfants accompagnés, le développement de l’habitat partagé entre les personnes âgées et les jeunes actifs ou encore la stabilisation puis la baisse d’un point des impôts à mi-mandat.

Pas de salariés de la politique

Mais pas toujours facile de se faire entendre quand on n’a pas une machine comme l’UMP ou le PS derrière soi pour assurer la communication. "Nous faisons une campagne 'low cost’, sans local de campagne par exemple. Mais ne pas dépendre d’un parti offre beaucoup plus de liberté. Il n'y a pas de sujet tabou, nous allons directement vers les gens, et il n’y a aucun salarié de la politique sur la liste."

S’il ne se fixe "pas d’objectif" de score au premier tour, Eric Lafond espère en tout cas que celui-ci sera assez significatif pour que certaines de ses propositions soient retenues s’il n’est pas élu maire. Ce samedi, il sera en tout cas présent toute la journée sur le VIIe arrondissement pour démontrer que le "centre a toute sa place à Lyon."
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter