Municipales à Lyon : les points chauds du second tour

Municipales à Lyon : les points chauds du second tour

DirectLCI
POLITIQUE – Après une première manche qui a livré son verdict dimanche soir et placé Gérard Collomb en bonne position pour être reconduit, metronews fait le point sur les principaux enjeux du second tour dans la capitale des Gaules.

Ier arrondissement. Vers une lutte Collomb -Perrin-Gilbert. Le maire de Lyon a reçu une claque puisque Odile Belinga (25,94 %), sa tête de liste dans l’arrondissement, arrive loin derrière Nathalie Perrin-Gilbert (FdG-Gram, 33,46 %). La maire du Ier sortante se retrouve donc en position de force face à son ancien mentor Gérard Collomb, avec lequel les relations sont plus que froides. Tellement glaciales que NPG se maintiendra au second tour, tandis que le maire de Lyon tentera sans doute de la battre avec l’aide des écologistes , qui ont réalisé 11,28 % des voix au premier tour dans l’arrondissement.

Vème arrondissement. Ça se complique pour Michel Havard . L’écart entre Thomas Rudigoz (liste Gérard Collomb, PS) et la tête de liste UMP-UDI pour la ville n’est certes que de 104 voix (36,29 % contre 35,66 %), mais voir le challenger à la mairie de Lyon terminer deuxième constitue tout de même une petite surprise. Michel Havard aura fort à faire pour remporter l’arrondissement au second tour, puisque les réserves de voix sont à gauche et que le FN, représenté par Nicole Hugon et fort de ses 11,32 %, se maintiendra. A lui de mobiliser les abstentionnistes.

Le score du Front National . Le parti d’extrême droite a d’ores et déjà réussi son pari en triplant son score de 2008 (12,19 % contre 4,15 % au premier tour). Les six candidats en capacité de se maintenir seront présents au second tour, dans les IIème, IIIème, Vème, VIIème, VIIIème et IXème arrondissements. L’enjeu pour le FN sera de faire d’aussi bons scores dimanche prochain. Ce qui, compte-tenu de la dynamique, semble être dans ses cordes…
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter