Municipales à Lyon : les Verts et leur programme "équilibré"

Municipales à Lyon : les Verts et leur programme "équilibré"

DirectLCI
POLITIQUE - Le parti écologiste, mené par le tandem Etienne Tête-Emeline Baume, propose une alternative aux projets de Gérard Collomb et Michel Havard. Et espère dépasser la barre des 10% en mars prochain.

"Entre le Gérard Collomb dépensier et le Michel Havard." Voilà comment, non sans humour, Etienne Tête (58 ans) situe le programme lyonnais d’Europe-Ecologie les Verts (EE-LV) en vue des prochaines élections municipales. L’avocat, candidat dans le IVe arrondissement, conduit la liste écologiste en binôme avec Emeline Baume (36 ans) et le duo compte bien peser dans le scrutin en mars.

"Nous visons un score assez significatif au premier tour pour avoir une légitimité lors du second", expliquent-ils. "L’objectif, c’est au moins 10 %, afin qu’une partie de notre projet soit intégré à une autre liste", précise Emeline Baume, tête de liste dans le Ier arrondissement. Leur programme, justement, se veut "équilibré" et se décline en quarante propositions. Parmi elles, on trouve la création de trois lignes de tramway (entre Saint-Paul et Villeurbanne sur le parcours de l’actuel bus C3, entre Debourg et le campus de la Doua, et enfin entre la Part-Dieu à la Duchère via le tube mode doux de la Croix-Rousse).

Pass TCL à 20 euros pour les jeunes

"Les projets de métro de Collomb et Havard dans le Ve arrondissement, c’est la foire à la démagogie", dénonce Etienne Tête. Les Verts, qui assurent qu’ils n’augmenteront pas les impôts, veulent également lancer un pass TCL à 20 euros pour les étudiants, arrêter le développement de la vidéosurveillance pour créer des postes de policiers municipaux et de médiateurs et prévoient également la réhabilitation de 16 000 logements par an.

Mais au fait, en cas de victoire, qui d’Emeline Baume ou d’Etienne Tête s’installerait dans le fauteuil du maire ? "On discutera. Mais celui ou celle qui aura fait le meilleur score dans son arrondissement aura davantage de légitimité", répond la candidate.

Sur le même sujet

Lire et commenter