Municipales à Lyon : Nathalie Perrin-Gilbert fustige l’accord entre Gérard Collomb et EELV

Municipales à Lyon : Nathalie Perrin-Gilbert fustige l’accord entre Gérard Collomb et EELV

DirectLCI
POLITIQUE – La maire sortante du Ier arrondissement (liste Front de Gauche-Gram), arrivée largement en tête dimanche lors du premier tour, déplore l’alliance entre le PS et Les Verts. Selon elle, il est davantage basé sur des répartitions de sièges que sur des convergences programmatiques.

Pas vraiment une surprise. Lundi soir, les listes PS et EELV ont décidé de faire alliance en vue du second tour. Une décision motivée par " la percée du Front National au niveau national comme au niveau local." Résultat : 17 colistiers issus des listes Inspirez Lyon ont ainsi intégré les 221 candidats des listes Evidemment Lyon.

Cet accord a également une conséquence directe dans le Ier arrondissement puisque l’écologiste Emeline Baume remplace Odile Belinga en première position sur la liste et affrontera donc la maire sortante Nathalie Perrin-Gilbert (Front de Gauche-Gram), arrivée largement en tête dimanche lors du premier tour avec 33,46 % des voix. Jointe par metronews, cette dernière regrette un tel rapprochement entre le PS et EELV. "Cela m’ennuie pour les électeurs écologistes. Cette alliance ne repose sur aucun accord programmatique, c’est simplement une histoire de sièges. Cela me désole. Ce type d’accord, ce n’est pas lutter contre le Front National, c’est même tout l’inverse.", estime-t-elle.

Pas d'accord entre Collomb et le Front de Gauche-Gram

Exclue du Parti Socialiste, Nathalie Perrin-Gilbert, qui entretient désormais des relations plus qu’orageuses avec son ancien mentor Gérard Collomb, aurait par ailleurs "bien aimé" trouver un accord avec les écologistes. "Ils n’ont pas donné suite et sont allés directement négocier avec l’équipe sortante", déplore-t-elle. Depuis dimanche soir, des discussions ont également eu lieu entre la liste Front de Gauche-Gram et le PS, sans succès.

"Pour eux, il n’était pas question d’un accord programmatique, alors que nous voulions éclaircir certains points comme la régie publique de l’eau, le logement, ou la tarification des transports en commun", commente "NPG", que Gérard Collomb voulait de toute façon maintenir hors de l’accord. Enfin, si l’on additionne froidement les scores réalisés par Odile Belinga (25,94 %) et Emeline Baume (11,28 %) dimanche dans le Ier arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert se retrouverait alors dépassée. "La dynamique de campagne est de mon côté, nous allons continuer à faire des propositions, du porte-à-porte… Je ne suis pas inquiète."
 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter