Municipales à Nice : les résultats du second tour à la loupe

Municipales à Nice : les résultats du second tour à la loupe

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALE – Metronews a épluché les scores de Christian Estrosi (UMP-UDI), Marie Christine Arnautu (FN-RBM), Patrick Allemand (PS-EELV) et Olivier Bettati (DVD) dans les cantons de la ville de Nice.

Le grand chelem pour Christian Estrosi. Le maire sortant, aisément réélu ce dimanche , se classe premier dans tous les cantons de Nice. Il dépasse même les 50 % dans les 4e, 9e et 10e cantons. C’est dans ce dernier qu’il réalise son meilleur score avec 53,8 % des suffrages.

A l’Ouest, sur les terres d’élection de Dominique Estrosi-Sassone, il obtient 49 %, son quatrième meilleur score. C’est aussi dans ce canton de Nice-14 qu’Olivier Bettati réalise sa plus grosse contre-performance avec moins de 7,5 %.

Bettati dernier même chez Concas et Kandel

Dans le canton de Benoît Kandel… c’est toujours la liste de Christian Estrosi qui arrive en tête et celle d’Olivier Bettati qui fait office de lanterne rouge. A noter cependant qu’avec un score de 14 %, Olivier Bettati est au-dessus de son score moyen sur l’ensemble de la ville de Nice. Dans son propre canton (Nice-8), enfin, il dépasse à peine les 15 %.

Les électeurs de l’ex-socialiste Marc Concas ont-ils quant à eux validé son ralliement à l’ex-UMP Olivier Bettati ? C’est en tout cas dans son canton du port (Nice-1) que les dissidents réalisent leur meilleur score : 16,94%. Mais cela reste insuffisant pour décoller de la 4e et dernière place dans ce canton… comme dans tous les autres.

La gauche à la dérive jusque dans ses fiefs

Dans le seul canton "de gauche" de Nice, celui de Nice-5 détenu par Patrick Mottard (PRG), la liste de Patrick Allemand devance - mais de seulement 43 voix - celle de Marie Christine Arnautu. "C’est, à minima, la preuve de la loyauté de notre engagement" commente Patrick Mottard sur son blog. Mais c’est à l’Ariane, dans le canton Nice-13, que Patrick Allemand réalise son meilleur score avec près de 23 %.

Chez le communiste Jacques Victor… le FN cartonne. Dans ce canton populaire de Riquier Saint-Roch, Marie-Christine Arnautu rafle 704 suffrages supplémentaires par rapport au premier tour et réalise son meilleur score de la ville, avec plus de 24 %. Patrick Allemand n’y gagne que 307 voix, en raison de l’appel de Robert Injey à ne pas voter pour lui, faute de fusion de leurs listes . C’est à peine mieux qu’Olivier Bettati et Christian Estrosi.

Marie-Christine Arnautu, la surprise du second tour

La liste FN-RBM conduite par Marie-Christine Arnautu est celle qui a obtenu le plus grand nombre de reports de voix au second tour. Malgré une abstention en légère hausse par rapport au premier tour (1500 votants de moins), l’absence de consigne de vote de Philippe Vardon et l’appel de Jacques Peyrat à voter pour Olivier Bettati, la candidate lepéniste capitalise 5.800 suffrages de plus.

Christian Estrosi gagne 3.000 voix, ce qui est insuffisant pour franchir la barre symbolique des 50% tant espérée. Mais avec plus de 54.000 suffrages, il fait mieux qu’il y a six ans malgré une abstention en hausse de plus de 6 points.

La liste de Patrick Allemand ne progresse que de 2.500 voix. Le conflit qui l’oppose au communiste Robert Injey (6.000 voix au premier tour), qui a appelé à ne pas voter pour lui, a lourdement handicapé la liste de gauche.

Olivier Bettati, enfin, est celui qui a le moins progressé au second tour, avec seulement 2.300 suffrages de mieux.

Lire et commenter