Municipales à Nîmes : les deux listes de gauche fusionnent trop tard !

Municipales à Nîmes : les deux listes de gauche fusionnent trop tard !

DirectLCI
MUNICIPALES 2014 – Quadrangulaire surprise dimanche à Nîmes. C'est le résultat d'un imbroglio rocambolesque entre Françoise Dumas (PS) et Sylvette Fayet (Front de gauche). Les deux candidates ne feront donc pas liste commune à gauche.

Incroyable micmac à gauche à Nîmes en vue du second tour des élections municipales. La socialiste Françoise Dumas, qui a recueilli 14,73% des voix, et Sylvette Fayet du Front de gauche, qui a récolté, elle, 12,04% des voix au premier tour , s'étaient mises d'accord pour fusionner les deux listes. Mais en raison d'une improbable cacophonie, l'opération a échoué. Résultat, les électeurs nîmois devront faire face, dimanche, à une quadrangulaire, au lieu d'une triangulaire UMP/FN/PS et FG. D'autant plus dommageable pour la gauche qu'à la condition expresse qu'une liste d'union fasse le plein de voix, elle avait une petite chance de rafler l'Hôtel de ville à la droite.

Comment l'opposition municipale a-t-elle fait pour en arriver là ? Mardi, ne voyant pas sa collègue socialiste arriver à la préfecture à quelques minutes de la date limite du dépôt des listes de second tour, Sylvette Fayet a déposé sa propre liste, la même qu'au premier tour. Quelques minutes plus tard, Françoise Dumas est enfin arrivée. La candidate PS a été retardée par des difficultés à finaliser son équipe, dans laquelle, ironie de cette histoire rocambolesque, se trouve le directeur de cabinet de Manuel Valls...

"Des amateurs"

La candidate du Front de gauche accepte alors de retirer sa liste et de ne déposer que celle de fusion. Mais la préfecture lui apprend qu'il faut que 28 de ses colistiers soient présents pour que l'opération soit légalement validée. Impossible de les prévenir à temps puisque les portes de la préfecture sont fermées. La liste de fusion n'est donc pas déposée, la gauche sera donc représentée par deux listes.

Et encore. Pour la droite, que l'on imagine ravie du scénario, le Parti socialiste ne devrait même pas défendre ses couleurs dimanche. Le maire UMp sortant, Jean-Paul Fournier estime en effet que Françoise Dumas a déposé sa liste après l'heure fatidique. "Nous interpellons le ministère de l'Intérieur. La République est foulée au pied. On est devant des amateurs. On a fait un constat d'huissier", a-t-il expliqué dans un communiqué. L'édile, qui devrait être réélu, entend même porter l'affaire devant les tribunaux.

Plus d'articles

Lire et commenter