Municipales : François Bayrou largement en tête à Pau

Municipales : François Bayrou largement en tête à Pau

DirectLCI
RESULTATS - A Pau, où il joue sa carrière politique, François Bayrou arrive largement en tête à l'issue du premier tour, avec 41%, selon les premières estimations. Fort d'une alliance avec l'UMP, le président du Modem devance le PS (26,8%).

"Un moment qui serre un peu la gorge". Submergé par l'émotion, François Bayrou tenait le discours d'un vainqueur, dimanche soir, dans son fief de Pau. Il faut dire que le président du Modem est en passe de réussir son pari. Il arrive en effet largement en tête au premier tour des municipales, avec près de 42,5% des voix, selon les estimations d'Ipsos-Steria. Et ce, en dépit d'une abstention à 40%. Son adversaire, le député socialiste David Habib, est loin derrière, avec 26,8%. Ce dernier pâtit de la concurrence de l'ancien maire socialiste Yves Urieta (sans étiquette), qui récolte 13,4% des voix, d'après ces mêmes estimations.

C'est donc une triangulaire qui se dessine pour le second tour, favorable à Bayrou. "La première chose pour moi est un sentiment de reconnaissance affective, a réagi le candidat Modem à l'annonce des résultats. Retrouver le ville de Pau après un temps si long où tant de gens prétendaient que je n'avais pas cet enracinement... c'est très émouvant". 

Pas de présidentielle en cas de victoire

Après deux échecs en 1989 et en 2008, ce scrutin est essentiel pour François Bayrou, sans mandat électif depuis sa défaite aux législatives en 2012. L'ex-troisième homme de la présidentielle de 2007 compte désormais sur sa victoire locale pour reprendre pied sur la scène nationale. Le Béarnais a toutefois promis : en cas de victoire, il ne se présenterait pas à la présidentielle de 2017 mais se consacrerait entièrement à sa ville.

Pour ravir la mairie au PS, qui la détient depuis 43 ans, François Bayrou a donc misé sur une campagne de terrain. Soutenu par les centristes de l'UDI et par l'UMP locale (son adversaire Eric Saubatte a renoncé à défendre ses couleurs pour rejoindre sa liste), il a également reçu un franc soutien du maire sortant de Bordeaux, Alain Juppé, qui lui a prédit la victoire. Pour ce faire, le Béarnais doit encore fédérer au second tour. Dimanche soir, à Pau, l'heure était plutôt à l'optimisme.

Plus d'articles

Sur le même sujet