Municipales : Gaudin lance un "cri d’alarme" contre le FN

Municipales : Gaudin lance un "cri d’alarme" contre le FN

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES - Le maire (UMP) de Marseille et candidat à sa succession Jean-Claude Gaudin a souhaité lundi que le vainqueur dispose d'une "majorité absolue" pour gouverner la ville et non d'une majorité relative.

Jean-Claude Gaudin est inquiet. En marge de la présentation lundi de ses candidats pour l’élection municipale, le maire candidat a fait part de sa crainte de devoir gouverner, en cas de victoire, "avec une majorité relative". "Ne pas avoir une majorité absolue dans la deuxième ville de France (…) ça ne sera pas simple", redoute-t-il.

Pourquoi cette crainte ? Tout simplement car à la lecture des différents sondages, le Front national est crédité de 17 à 21 % des intentions de vote. Si les sondages se confirment, plusieurs élus FN siégeraient alors au conseil municipal contre un seul actuellement.

"Un cauchemar"

"On peut avoir un scénario où le vainqueur disposerait d’une quarantaine d’élus, un peu moins pour son principal adversaire et quelques élus du FN", prédit le professeur de droit Constitutionnel, Richard Ghévontian. Avec un tel scénario, le maire n’aurait qu’une faible majorité pour faire voter les dossiers au conseil municipal. "Ce serait un cauchemar poursuit-il, chaque décision devra faire l’objet d’un consensus entre les élus des différents partis".

Dans un sens, le message de Jean-Claude Gaudin ressemble plus "à un cri d’alarme", analyse le politologue. "Il ne craint pas tellement son principal adversaire, Patrick Mennucci, mais cherche avant tout à mobiliser ses électeurs pour éviter le vote Front national".
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter