Municipales : l'écologiste Pierre Hurmic balaye la droite à Bordeaux

Depuis dimanche soir, quelque chose a changé à Bordeaux. L'écologiste Pierre Hurmic, à la tête d'une alliance vert-rouge-rose, a remporté le second tour des municipales.

RÉSULTATS SECOND TOUR - Pierre Hurmic (EELV) est élu à l'issue du second tour des élections municipales à Bordeaux, avec 46,48% des voix, selon les résultats définitifs.

Bordeaux, ancien fief d'Alain Juppé, passe au vert après 73 ans de gestion de droite. L'écologiste Pierre Hurmic est élu au second tour des élections municipales avec 46,48% des voix, juste devant le Républicain Nicolas Florian (44,12%) et le candidat NPA-LFI Philippe Poutou (9,39%), selon les résultats définitifs.

"J'ai été élu sur un programme et étant de tempérament déterminé, j'appliquerai ce programme. Ce programme, c'est de doter Bordeaux enfin de la transition écologique qu'elle mérite, de ne pas louper ce rendez-vous avec l'Histoire", a assuré le nouveau maire écologiste.

En vidéo

"On ne peut pas louper ce rendez-vous avec l'histoire", affirme le maire EELV de Bordeaux, Pierre Hurmic

Pour ce second tour, trois listes s’affrontaient à Bordeaux. Successeur désigné d'Alain Juppé, le maire sortant Nicolas Florian était arrivé en tête du premier tour (34,55%) et avait bénéficié d'une alliance passée avec la tête de liste LaREM Thomas Cazenave (12,69%). Face à eux, la gauche présentant un front uni derrière l'écologiste Pierre Hurmic (34,38% au premier tour). Le candidat du NPA Philippe Poutou, fort de ses 11,77% au premier tour, était également parvenu à se maintenir. 

Lire aussi

Retrouvez tous les résultats des élections municipales à Bordeaux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Les 65-75 ans, avec comorbidités, "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter