Municipales : Le 3e secteur de Marseille, un secteur clé très disputé

Municipales : Le 3e secteur de Marseille, un secteur clé très disputé

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNCIPALES – Selon un sondage TNS Sofres pour BFM TV, le Figaro et Orange, le PS et l’UMP seraient au coude à coude dans le 3ème secteur de Marseille (4ème et 5ème arrondissements).

Marie-Arlette Carlotti garde la tête face à Bruno Gilles, mais de justesse dans le 3e secteur de Marseille. Selon un sondage TNS Sofres publié mercredi pour BFM TV, le Figaro et Orange, la candidate socialiste recueillerait au 2e tour 44 % des intentions de vote, contre 43 % à la liste UMP-UDI de l'actuel maire de secteur, Bruno Gilles. Le Front national comptabilisant 13 % des suffrages.

Des chiffres qui confirment les résultats d’ un précédent sondage diffusé début février . Au premier tour, c'est M. Gilles qui arriverait en tête (37 %), devant la liste PS-EELV (31 %), le FN (15 %), le Front de Gauche (12 %), la liste citoyenne soutenue par Pape Diouf (4,5 %) et le PRG (0,5 %).

Un secteur qui peut faire basculer l’élection

Outre les intentions de vote, le sondage a également porté sur les préoccupations des habitants de ce secteur du centre-ville. En tête figurent la propreté (57 %) et la lutte contre la délinquance (56 %), devant le montant des impôts locaux (28 %), les transports en commun et la question du stationnement et de la circulation (27 % chacun). Parmi les personnes interrogées, 64 % affirment qu'elles voteront d'abord en fonction de considérations purement locales.

Des indications utiles pour les candidats en course pour la dernière ligne droite dans ce secteur clé de la ville. En 2008, le candidat PS à la mairie de Marseille, Jean-Noël Guérini , avait été battu de peu (985 voix d'écart) dans ce secteur face à la liste de l'UMP de Renaud Muselier permettant la réélection de Jean-Claude Gaudin à la tête de la ville.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter