Municipales: les propositions innovantes et décalées des candidats

Municipales: les propositions innovantes et décalées des candidats

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES – Au fil de la campagne électorale, les candidats sortent de leurs chapeaux des propositions plus ou moins originales. Surtout quand on aborde les thèmes de l'environnement et des transports.

La rénovation énergétique, les transports et l'alimentation. Lors de la présentation de sa liste, Antoine Maurice (EELV) a rappelé les priorités de sa formation. En mettant l'accent sur un projet original : les "Maisons du mieux manger".

"L'idée est de développer la vente directe en mettant en relation les producteurs de la région et les Toulousains", explique Cécile Péguin, quatrième colistière et à l'origine du concept. Sur le même lieu seraient regroupés, des jardins pédagogiques, des fermes d'élevage et des ateliers de cuisine. Les riverains pourraient également y retirer leurs paniers AMAP.

De la végétation sur les voies SNCF

Au chapitre environnement et transport, si Jean-Pierre Plancade a fait il y a quelques jours le "buzz" avec son projet de sky tran, Jean-Luc Moudenc (UMP) a aussi couché dans son programme des initiatives qui sortent de l'ordinaire. Entre la médiathèque Marengo et l'avenue Jean Rieux le challenger de Pierre Cohen souhaite que les piétons et les vélos circulent "au-dessus des voies SNCF sur un mail végétalisé".

Du scooter électrique au "bureau des temps"

Le réaménagement de cette portion de près d'un kilomètre entrerait dans le cadre de la rénovation urbaine prévue avec l'arrivée du TGV. Déjà à l'origine de la mise en place du dispositif VélÔToulouse, Jean-Luc Moudenc souhaite passer la vitesse supérieure lors de son prochain mandat : avec Scoot'lib, il veut organiser un système de location de scooters électrique en libre-service.

Pour le candidat Pierre Cohen (maire sortant, PS), les propositions qui sortent de l'ordinaire sont également à chercher du côté des transports : avec le "bureau des temps", le maire de Toulouse veut instaurer une structure qui devra mener une réflexion "avec les grands employeurs sur la complémentarité des temps de travail et de transports".  

Sur le même sujet

Lire et commenter